12122018Headline:

Ministère des affaires étrangères: Menace de grève des agents ministériels, lire la suite

À l’occasion d’une conférence de presse animée le mardi 19 juin 2018, à la salle polyvalente du Ministère des affaires étrangère sis au Plateau, Léon Adom Kakou Houadja, secrétaire général des Affaires étrangères a fait la lumière sur le fonctionnement du ministère. Il a également invité les agents mécontents à la patience et à s’approprier les reformes engagé par le gouvernement.

Les agents du ministère des Affaires étrangères projettent une grève à compter du 22 juin 2018 prochain. Comme raisons évoquées, le blocage des affectations dans les postes diplomatiques et consulaires à l’étranger, depuis 2013, et le non-paiement d’allocation de prime. Face à cette situation, l’administration des Affaires étrangères par la voix de son secrétaire général, l’ambassadeur Léon Adom Kakou Houadja a fait la lumière sur ces deux points de revendication.

Concernant le premier point à savoir le mouvement diplomatique, le conférencier du jour a expliqué que sa mise en œuvre est conditionnée par la disponibilité des ressources financières. « Les contraintes budgétaires et financières de l’Etat, imposent de nouvelles mesures dictées par l’Etat, notamment la fin de l’affectation du personnel interministériel, agent et fonctionnaire de l’Etat au profit du recours au recrutement local parmi les membres de la Diaspora ivoirienne résident à l’étranger » a expliqué le Secrétaire général des affaires étrangères. Il a ajouté que l’affectation jusqu’à une période récente, des chauffeurs, des secrétaires et autres agents non diplomate dans les missions diplomatiques ivoirienne à l’étranger obéissait a une faveur et non à un droit.

Au sujet du versement des primes au personnel, l’ambassadeur Adom Houadja a indiqué que l’amélioration des conditions de vie et de travail du personnel du ministère des affaires étrangères demeure un souci majeur pour le ministre Marcel Amon Tanoh. Ainsi dès sa prise de fonction en Janvier 2017, le ministre Amon Tanoh, a réactivé le dossier relatif à l’octroi d’une prime au personnel interministériel. « L’institution d’une prime résulte du décret N° 2016-164 du 16 mars 2016 instituant la perception de recette de service au ministère des Affaires Etrangères » a-t-il signifié. À l’en croire les diligences relatives à l’effectivité de cette prime sont presqu’achevées et le processus de nomination d’un régisseur de cette recette est engagé. Ces recettes a-t-il confié viennent des actes d’Etat civil, recettes d’émission de Visa et autres documents délivrés par les Affaires étrangères. « Tous ces actes étaient auparavant délivrés gratuitement » a-t-il signalé. Ajoutant qu’il est donc impossible, de verser aux agents des primes sur la base de recettes qui n’existent pas encore.
Il a à cet effet invité à la patience, les agents.« Aussi, l’ensemble des agents est-il invité à la patience et à s’approprier les reformes pour une synergie d’action afin de parvenir aux résultats attendus » a-t-il conclu

Rappelons que 259 agents interministériels travaillants au département central, sont concernés par ces mesures, aucun diplomate de carrière ne bénéficiera de cette prime.

 

 

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment