06192018Headline:

Monde, Football: Le PSG reçoit le Réal de Madrid sans sa vedette Neymar

Au pied du mur, le PSG accueille le Real Madrid pour le compte des 8e de finale retour de la Ligue des champions, après avoir concédé une large défaite à l’aller (3-1). Un défi de taille pour des Parisiens qui veulent enfin franchir un cap en Europe.

Sans Neymar et avec la peur du vide… Le grand rendez-vous approche pour le Paris Saint-Germain, qui affronte le Real Madrid mardi soir, en 8e de finale retour de la Ligue des champions. À domicile, le club parisien n’aura d’autre choix que d’éliminer le Real Madrid, double tenant du titre en C1, s’il veut s’éviter une crise de croissance, ou en tout cas un nouveau coup d’arrêt retentissant dans le projet de développement du club.

Ce PSG-Real est sans conteste le match de la saison pour le club de la capitale, d’autant plus après la terrible défaite concédée à l’aller : un revers 3-1 qui place le PSG au pied du mur avant de recevoir la formation la plus titrée en Ligue des champions (12 coupes ‘aux grandes oreilles’).

Malgré l’absence de Neymar, opéré et en convalescence au Brésil, les Parisiens font contre mauvaise fortune bon cœur : “À domicile, avec nos supporters, on sait comment ça peut aller. Il y a vraiment de la place pour le faire, martèle le défenseur Thomas Meunier. On peut le faire et on doit le faire”.

Au Parc, Paris est un ogre. Les hommes d’Unai Emery ont remporté leurs 19 matches à domicile cette saison, avec en moyenne quatre buts marqués par sortie. “Si tu arrives premier de la phase de groupe, tu reçois pour le match retour. Si l’UEFA fait cette différence, c’est peut-être que c’est mieux de joueur le deuxième match à domicile”, a observé lundi l’entraîneur Parisien Unai Emery.

Le quotidien L’Equipe proclame en tout cas en Une “L’Union sacrée” et le collectif des fans ultras du PSG, le CUP, appelle à la mobilisation générale : “C’est notre devoir à nous, supporters, d’aider notre équipe à déplacer des montagnes”. Un SMS vocal du speaker du Parc, Michel Montana, a aussi sonné le rappel des troupes parisiennes. Mot d’ordre : “Ensemble, on va le faire”.

 

 

Ce serait mieux pour le PSG. Car une nouvelle élimination en huitième de finale, un an après celle de Barcelone (4-0, 6-1), serait un très mauvais signal. Le club parisien, qui clame vouloir gagner la Ligue des champions, restait auparavant sur quatre éliminations en quarts de finale de la reine des compétitions.

Bien sûr, l’absence de Neymar, comme le prestige de l’adversaire, donnent une autre coloration à une éventuelle élimination. Mais une nouvelle sortie de route pourrait pousser certains joueurs à s’interroger, comme Marco Verratti la saison passée : sont-ils au bon endroit pour conquérir les titres qui comptent ?

Ainsi Neymar, qui a pour objectif de conquérir le Ballon d’Or, aura peu de chance de le gagner en sortant de la Ligue des champions dès les huitièmes. Et même si dans le journal L’Équipe, le directeur sportif du club Antero Henrique se dit confiant – “évidemment que Neymar restera à Paris la saison prochaine” –, une élimination pourrait ébranler le vestiaire parisien.

Alors qu’une “remontada”, face au grand Real, un an après la catastrophe de Barcelone [le Barça avait alors effectué avec Neymar une remontée, passant de 4-0 à l’aller, largement favorable au PSG, à 6-1 éliminat le club parisien de la C1], donnerait presque instantanément à ce PSG une nouvelle dimension. Celle tant recherchée par les actionnaires qataris du club depuis leur arrivée au capital financier en 2011.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment