11242020Headline:

Mort de Guéi Robert: témoignage d’un rebelle proche de Koné Zakaria depuis Vavoua né à Facobly dont le père fut un instituteur

” Au moment où on cherchait la cachette du Général Guéï, l’ambassadeur de la FRANCE en Côte D’IVOIRE pendant la crise, Renaud Vignal était en contact avec Doué MATHIAS nous appela pour nous dire que le Général Guéï s’était caché à la cathédrale. Habillé en tenue militaire Fanci, béret rouge, comme des commandos gendarmes, nous avons forcé le prêtre pour prendre Guéï caché sous des cartons de bibles dans un magasin. Il fallait le voir entrain de supplier. Quelle promesse ne nous a t’il-pas-fait ? Nous on avait des ordres très claires. Il fallait l’éliminer parce que lui seul pouvait empêcher Alassane Dramane de devenir un jour PRÉSIDENT de la République de Côte D’IVOIRE. Nous pensions en ce moment précis à avoir reçu notre coup d’ÉTAT. On l’élimina d’une balle dans la forêt de la clinique qui est située vers la corniche: Pisam. C’était en présence de certains journalistes Français dont JEAN Hélène. Nous avons appelé Lida Moïse par l’intermédiaire de Soro Guillaume pour brouiller les pistes pour lui faire croire que Guéi dirigeait un groupe de rebelles dans la forêt du banco, et c’est shérif Ousmane qui a faire aussi croire à Lida que Guéi était chez lui dans sa zone et qu’il dirigeait les opérations. Pourtant, il n’en n’était rien . Nous avons fait de la diversion. Aujourd’hui voilà pourquoi le régime RDR accuse le pouvoir Gbagbo après la prise du pouvoir par la guerre. Tout le monde accuse le pouvoir Gbagbo pourtant il n’est pas responsable. LE RÔLE JOUE PAR Mabri. Mabri qui a été ministre des affaires étrangères de Ouattara après comme récompense avait été contacté par les proches de OUATTARA de convaincre Guéi Robert qui était à Gouessesso de situer le congrès de leur parti udpci, et l’élection de la présidente des femmes de l’udpci avant le 19 septembre. Ce qui obligeait Guéi à demeurer à ABIDJAN. C’est ce qui fit. Et lui Mabri devait être aidé par les proches de OUATTARA pour devenir PRÉSIDENT de l’UDPCI plutard. La première somme qu’il a reçu est de 500 millions de fcfa , la 2ème est de 300 millions de fcfa afin d’implanter son parti et d’avoir le contrôle. Il donna 50 millions de fcfa à Blé GUIRAO pour entraîner la jeunesse dans le complot…” Le président Gbagbo et ses hommes ne sont ni concernés de loin et de près, parce qu’en ce moment le président Gbagbo était en Italie et la côte d’ivoire était sur écoute téléphonique. Toutes les actions ont été enregistrées, si le président Gbagbo avait donné l’ordre d’assassiner Guéï la cassette devait sortir lors des audiences à la CPI. Pour ne pas frustrer des personnes, j’ai raccourci un peu le témoignage. J’attends un démenti.

Dewoody Plein

Comments

comments

What Next?

Recent Articles