09202020Headline:

Mort de l’ancien président haïtien Jean-Claude Duvalier

Jean Claude Duvalier

L’ex-dictateur, qui était surnommé «Baby Doc», s’est éteint samedi matin d’une crise cardiaque, à l’âge de 63 ans.

L’ancien dictateur haïtien Jean-Claude Duvalier est mort samedi matin à Port-au-Prince d’une crise cardiaque, a annoncé la ministre de la santé Florence Guillaume Duperval. Il était âgé de 63 ans. «La famille nous a téléphoné ce matin pour envoyer un hélicoptère-ambulance après son malaise cardiaque, nous n’avons pas eu le temps de le transporter, on a essayé de donner des soins sur place puis a on constaté le décès», a précisé la ministre.

Celui qu’on surnommait «Baby Doc» avait hérité en 1971, à l’âge de 19 ans, du pouvoir de son père, le dictateur François Duvalier, avant d’être renversé en 1986 par une révolte populaire. Jean-Claude Duvalier s’était alors réfugié en France, où il a passé 25 ans en exil. C’est finalement en 2011 qu’il était revenu en Haïti à la surprise générale. Il en avait profité pour faire amende honorable, faisant part dans une brève déclaration de sa «profonde tristesse» pour ceux qui disent avoir été «à juste titre (…) victimes de (son) gouvernement». Il avait également assuré être revenu pour «aider le peuple haïtien».

Mais depuis son retour, de nombreuses plaintes avaient été déposées contre lui, pour arrestations illégales, tortures, emprisonnements et exil forcé de ses opposants, mais aussi détournements de fonds. Aucun procès n’a toutefois pu être organisé.

Après plusieurs refus de comparaître, l’ex-président s’était présenté pour la première fois devant la cour d’appel de Port-au-Prince en février 2013. La justice haïtienne avait ordonné une nouvelle enquête en février dernier sur les crimes contre l’humanité «imprescriptibles» imputés à l’ancien dictateur.

Jean-Claude Duvalier, dont les avocats soulignaient régulièrement la frêle santé, vivait retiré dans un quartier huppé des hauteurs de Port-au-Prince.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles