11162018Headline:

Municipales 2018: Nabo Clément (maire sortant) « Ma municipalité et moi-même poursuivons normalement l’exécution de notre mandat.

Les choses s’étaient quelque peu calmées à San Pedro, depuis l’annonce des résultats de l’élection municipale par la Commission électorale indépendante (Cei). Mercredi 24 octobre 2018, à travers la déclaration qu’il a produite, le maire sortant de cette commune portuaire, Nabo Bouéka Clément, vient rappeler à la face du monde que tout n’est pas encore fini. Dans cette déclaration dont copie nous est parvenue, ce mercredi, il explique qu’il a remporter l’élection municipale, saluant la population de San Pedro qui lui a fait à nouveau confiance. La tête de la liste indépendante ”Aimons et construisons ensemble San Pedro” a rappelé que par un courrier officiel en date du samedi 28 juillet 2018, la secrétaire générale du Rassemblement des républicains (Rdr), Kandia Camara, l’a informé qu’il était retenu comme candidat du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Ainsi, le vice-président du Rdr, chargé de la région de San Pedro, s’est dit confiant en l’avenir, quand, contre toute attente, le lundi 6 août 2018, un autre courrier de Kandia Camara, lui a communiqué la liste des autres candidats du Rhdp dans ladite région. C’est finalement le 27 août 2018, à 2 jours de la date limite du dépôt des dossiers de candidatures à la Cei, qu’il a découvert qu’il n’était plus le candidat du Rhdp. Mais qu’il a été plutôt remplacé par Anoblé Miezan Félix.

« Plus surprise et désolée que moi-même, la population de la commune de San Pedro, mobilisée comme un seul homme, m’a demandé, sinon instruit, d’être son candidat indépendant qu’elle jure de réélire majoritairement maire de sa commune de San Pedro. Le dimanche 14 octobre 2018, la Cei locale, relayée par la Cei nationale, proclame provisoirement monsieur Anoblé Miezan Félix, vainqueur de cette élection municipale. Depuis l’annonce de cette victoire qu’elle a fort justement qualifiée de « prétendue victoire », en rapport avec les nombreuses manœuvres de passage en force qui ont été publiquement servies par le candidat Anoblé Miezan Félix et son camp, avant, pendant et après cette consultation municipale, la population de la commune de San Pedro ne cesse de crier à un vol de sa victoire incontestable par l’intrusion d’« électrices et électeurs invisibles au service du faux et du désordre dans sa commune », a relaté Nabo Clément. Avant de prendre position. Il s’est dit convaincu de sa victoire et choqué par « cette fraude électorale intolérable et sans lendemain », appelant la population au calme. Ainsi, depuis le vendredi 19 octobre 2018, un recours en annulation du scrutin à San Pedro a été déposé auprès de la Chambre administrative de la Cour suprême.

« J’ai foi que la cohésion sociale et la paix que je n’ai fait que consolider et maintenir dans la commune de San Pedro, qui est le cœur de la région de San Pedro, avant et pendant mes deux (02) mandats de maire, ne seront pas sacrifiées sur l’autel des envies passagères de personnes qui passent et repassent, surtout que le président de la République, Son Eexcellence Alassane Ouattara, tient à ce que les élections générales et locales apaisent au lieu d’ébranler notre pays », a-t-il espéré. Et d’ajouter : « En attendant que la Chambre administrative de la Cour suprême fasse droit à ma requête en annulation et reprise, ma municipalité et moi-même, poursuivons normalement l’exécution de notre mandat en cours, même si le candidat Anoblé Miezan Félix, s’appuyant sur les résultats provisoires du samedi 13 octobre 2018, s’est permis de se rendre tapageusement à la mairie de San Pedro, le lundi 15 octobre 2018, où toujours dans l’irrespect de la loi de notre pays, à laquelle il se rend invisible, il a obligé les personnels trouvés sur place à avoir une « réunion de prise de contact nouveau maire-personnel municipal », dans la salle de mariage.

Hervé KPODION

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment