09202018Headline:

Municipales à Abobo: Un adversaire d’Hamed Bakayoko, Adama Ouattara réclame la réintégration de sa candidature à la CEI.

Après le rejet de sa liste candidature pour les municipales d’octobre 2018à Abobo, Adama Ouattara a écrit à la Cei pour sa réintégration. Ci-dessous, les argument avancés, et sa lettre dont copie a été transmise à la communauté internationale.

C’est tout furieux qu’il nous rejoint à notre rédaction pour nous porter la nouvelle. Celle du rejet par la Commission électorale indépendante (Cei) de sa liste de candidature aux prochaines élections municipales à Abobo. Adama Ouattara n’est pas prêt à accepter ce rejet. Surtout dans les conditions où il a été fait.

Dans un courrier adressé à la Cei le jeudi 13 septembre 2018 et dont il nous a fait parvenir copie à linfodrome.ci, il exige la réintégration de sa liste intitulée ”Liste Citoyenne d’Abobo” et saisit, par la même, la communauté internationale. Notamment, la Cedeao, l’Union africaine et l’Union européenne. Selon les faits tels qu’il explique dans son courrier, c’est le 29 et 30 août 2018 que sont staff et lui ont déposé leur dossier de candidature de 50 Conseillers au grand « complet » de leur liste pour l’élection municipale du 13 octobre 2018 dans la Commune d’Abobo. auprès de la Cei. « Ainsi, il nous été délivré un récépissé de dépôt portant le N° 00954. Grande fut notre surprise de constater que notre liste ne soit pas retenue par la Cei, au motif que plusieurs dossiers déposés seraient introuvables au sein de votre Institution ».

Le président du Mouvement ivoirien pour le renouveau et l’Espoir (Mire) dit ne pas vouloir accepter que la faute commise par les services de la Cei soit imputée à son équipe. Aussi, récuse-t-il formellement le rejet de sa liste et exige sa réintégration au nombre des candidatures retenues pour les joutes du 13 octobre prochain. « Nous ne saurons nous satisfaire du rejet de notre candidature. Raison pour laquelle nous vous demandons de bien vouloir réparer cette injustice en réintégrant notre candidature à la liste de celles qui sont retenues pendant que court encore la période légale des réclamations ». Adama Ouattara a souhaité que cette réparation soit effective afin de clore cet incident et d’éviter qu’il ne soit pas préjudiciable à la paix sociale en Côte d’Ivoire.

Le président du Mire, faut-il le souligner, devrait affronter le ministre d’Etat, Hamed Bakayoko sur la liste des candidats retenus aux prochaines élections législatives si ses dossiers n’avaient pas été rejetés par la Cei.

F.D.BON

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment