10162018Headline:

Municipales et Régionales 2018: « Il est interdit de soutenir ou de servir un candidat au nom de la confrérie dozo »

La confrérie dozo de Côte d’Ivoire (chasseurs traditionnels) ne veut associer ni son image, ni apporter son soutien à aucun candidat lors des élections couplées municipales et régionales 2018.

Vendredi 21 septembre 2018, lors d’une conférence de presse organisée à Abobo, M. Dosso Sory, président de la Fédération nationale des confréries dozos de Côte d’Ivoire (Fenacodoci), a expliqué les raisons qui justifient cette position.

Il a expliqué que le caractère apolitique, les valeurs morales et sociales incarnées par cette confrérie et la charte qui les unis, leur exige de facto, l’impartialité lors de ces scrutins. Cette déclaration de la fédération de la confrérie des dozo, fait suite aux rumeurs, rapportant le soutien apporté par certains membres de la confrérie, dans le nord du pays, à des candidats aux élections du 13 octobre prochain.

« Il est interdit de soutenir ou de servir un candidat au nom de la confrérie dozo », a-t-il fait savoir. Le président de la Fenacodoci a ajouté qu’il est également interdit à tous ses membres d’utiliser les tenues du dozo à des fins électorales et à toutes autres actions relatives à cet évènement.

Il a invité les membres de la confrérie au strict respect de ces décisions, à l’issue d’une assemblée ordinaire mensuelle de leur fédération, en compagnie des sages. Au risque de se voir sanctionné par le conseil des sages. Il a par ailleurs indiqué que les membres de la confrérie, à titre personnel, pourraient, en tant que citoyens ivoiriens, opter pour le candidat de leur choix, comme le stipule le code électoral en vigueur en Côte d’Ivoire.

Jean Kelly Kouassi (Stg)

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment