12162018Headline:

Municipales et régionales /Candidats : voici les conditions à remplir !

Quand bien même la date des scrutins n’est pas encore connue, l’engouement des prétendants aux postes de conseillers régionaux ou de conseillers municipaux est total.

Les rencontres de terrain et autres campagnes médiatiques en sont la preuve palpable. Paradoxalement, de nombreux candidats à la candidature ne savent pas précisément les conditions à remplir pour prendre part à l’élection. Le code électoral fixe clairement les conditions que les candidats aux scrutins régionaux et municipaux sont censés remplir. Deux constats : d’abord, elles sont, de loin, et sans surprise, moins contraignantes et onéreuses, que les conditions à remplir pour les prétendants au poste de Président de la République ; ensuite, ces conditions sont quasi-identiques pour les deux types de scrutins (régionaux et municipaux). Pour être éligible, le candidat doit être Ivoirien, âgé de vingt-cinq (25) ans révolus. Il peut se présenter aux élections dans toute circonscription électorale de son choix pour être élu conseiller régional ou conseiller municipal. Les articles 110 et 111 du code électoral sont plutôt édifiants.

Ils disposent : « pour faire acte de candidature aux élections régionales, l’électeur doit être inscrit sur la liste électorale de la circonscription choisie et résider effectivement dans la région concernée. Toutefois des électeurs n’étant pas inscrits sur la liste électorale de la circonscription choisie ou ne résidant pas dans la région peuvent être éligibles s’ils y ont des intérêts économiques et sociaux certains. Le nombre de conseillers régionaux ainsi élus ne peut excéder le tiers de l’effectif du conseil (art. 110). Les conjoints, les frères et sœurs, les ascendants et les descendants au premier degré ne peuvent être simultanément membres du même Conseil régional (art.111) ».

Les dispositions sus-mentionnées sont reprises aux articles 138 et 139, mais adaptées, aux conseillers municipaux. Des catégories de citoyens sont frappés d’inéligibilité. Ainsi des personnes ayant acquis la nationalité ivoirienne depuis moins de dix ans ou encore de celles secourues par un budget régional ou communal. Certains types de fonctionnaires ne peuvent faire acte de candidature « dans le ressort où ils exercent leurs fonctions » : les membres du corps préfectoral, des magistrats, des militaires et assimilés…

le Babi.net

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment