07202017Headline:

Mutinerie à Abidjan: Se rendant à la Gendamerie pour sa comparition Soul to Soul se fait accompagner par Yves Zogbo Junior

L’information émane des services du garde des sceaux.

«L’audition du dénommé Kamaraté Souleymane alias Soul to Soul, dans l’affaire dite « des armes découvertes à Bouaké », a été suspendue et reprendra le lundi 29 mai 2017», indique un bref communiqué dont nous venons de recevoir copie.

Alors qu’elle était annoncée pour l’événement phare de ce vendredi, l’audition du très proche collaborateur de Guillaume Soro aura été de courte durée. Si le communiqué ne précise pas les raisons de cette suspension, il y a de bonnes raisons de penser que le dossier est très sensible et qu’il pourrait éclabousser bien de personnes insoupçonnées.

Cette suspension n’est-elle pas intervenue afin de permettre à la gendarmerie, sans doute techniquement mal préparée, de s’entourer de toutes les garanties d’une bonne audition.

La gendarmerie ? On en dira pas plus pour l’instant.

Une chose est cependant sûre, Soul to Soul avait déjà été désigné coupable avant même que l’audition ne s’ouvre. En démontre le communiqué du procureur général de Bouaké qui enjoignait les mutins à remettre les armes emportées et «qui étaient entreposées dans une villa appartenant à Monsieur KAMARATE Souleymane».

L’affaire n’est qu’à son prélude mais par voie de presse, les protagonistes se rejettent déjà la responsabilité de la présence de l’arsenal incriminé à Bouaké.
Proche du Fpi tendance Affi N’guessan, le quotidien Notre Voie a barré sa UNE de ce jour avec ce titre évocateur: «Bédié a financé les armes contre Gbagbo». Le journal attribue ces propos à un proche de Soro. Un vrai jeu de gâte-gâte comme l’affectionnent les enfants !

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Le protocole de Soro, auditionné pendant trois heures par la gendarmerie

Souleymane Kamaraté, plus connu sous le sobriquet de Soul to Soul, le protocole du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Soro Guillaume, a été auditionné vendredi à Abidjan pendant trois heures par la gendarmerie pour son lien présumé avec des armes découverts le 14 mai dans une maison de Bouaké (Centre ivoirien) présentée comme lui appartenant, a constaté un journaliste de Alerte Info.

Selon les premiers journalistes présents devant les locaux de la brigade de recherche de la gendarmerie au Plateau (centre des affaires de la capitale ivoirienne), Souleymane Kamaraté y est arrivé vers 09H47 (gmt et locales), vêtu d’un grand boubou blanc immaculé et accompagné de membres du service Communication de M. Soro, dont le célèbre animateur radio-télé Yves Zogbo Junior.

Trois heures plus tard, Moussa Touré, Conseiller Spécial chargé de la Communication de M. Soro, qui était également aux côtés de Soul to Soul, est sorti faire le point de l’audition face aux journalistes rassemblés devant la brigade de recherche.

Soul to Soul “est arrivé seul et sans avocat’’, a-t-il indiqué d’entrée, précisant qu’il a été entendu par un procureur, assisté par un officier de police judiciaire.

“Il a fait une déclaration liminaire et à la suite il a répondu aux questions des enquêteurs de 10H30 jusqu’à 12H50’’, a-t-il poursuivi, ajoutant que Soul to Soul n’est ni “l’acquéreur’’ ni le “propriétaire de ces armes’’

L’audition du protocole de Soro sur cette affaire de stock d’armes découvert à Bouaké, alors secouée par une mutinerie de soldats, devrait se poursuivre lundi à partir de 10H.

SKO
Alerte info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment