07242017Headline:

Mutinerie à la MACA, Pourquoi le mutisme des autorités ivoiriennes

yacou ministre
– Unemutineriea éclaté dans la matinée d’hier à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) occasionnant la mort de détenus et de gardes pénitentiaires.

Le célèbre prisonnier Coulibaly Yacouba dit Yacou le Chinois aurait trouvé la mort lors des échanges avec les Forces républicaines de Côte d’Ivoire, puis que débordés, les gardes pénitentiaires leur ont fait appelle.

En attendant d’être situé sur le bilan de cette mutinerie, des sources proches de cette prison civile annoncent au moins cinq cas de décès par balles.
24 heures après cet événement malheureux, lesautorités  ivoiriennes ne disent toujours rien.
L’on s’attendait à une déclaration du ministre de la justice sur cet évènement dont des images insoutenables ont été largement diffusées par les réseaux sociaux et la presse ivoirienne.
Malheureusement rien à l’heure actuelle, même pas un communiqué. C’est unmutisme  total.
Qu’est ce qui explique cela alors que, des gardes pénitentiaires affirment sur certaines antennes que des armes auraient été retrouvées sur les assaillants au sein de la prison lors des fouilles.
Certainement que lesautorités  attendent le journal de 20 heures de la Radiodiffusion télévision ivoirienne de ce jour pour informer les ivoiriens qui veulent connaître la vérité sur cettemutinerie  qui a emporté Yacou le Chinois, ce prisonnier qu’on disait être à la solde du pouvoir d’Abidjan.
Wassimagnon, Abidjan
koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment