08172017Headline:

Mutinerie en Côte d’Ivoire-Les révélations de « La Lettre du Continent »

Mutinerie en Côte d’Ivoire-Les révélations de LC: Soro, le pompier-pyromane, Ouattara brise l’ordre protocolaire…

« La Lettre du Continent », LC N°745 du mercredi 18 janvier 2017, révélant que le nouveau Premier ministre « Gon Coulibaly ajoute de nouvelles pièces à son costume de présidentiable », a fait un clin d’œil à Guillaume Soro et la mutinerie des 6 et 7 janvier 2017. Révélations.

«(…) Cette configuration politique a épargné le Président de l’Assemblée nationale (PAN), Guillaume Soro, confirmé dans ses fonctions le 9 janvier…au terme de mutineries dont l’épicentre s’est situé dans son fief, Bouaké. Considéré-à tort ou à raison-comme le véritable pompier-pyromane du régime, l’ex-chef rebelle craignait d’être mis à l’écart par l’entourage direct du président ivoirien. Dès le 6 janvier, premier jour des mutineries de ses hommes, ces derniers ont refusé de négocier avec le lieutenant-colonel Hervé Touré, alias « Vétcho », pourtant commandant du troisième bataillon de Bouaké. Pour déminer la crise, Alassane Ouattara a exigé, dès le lendemain, que Soro Guillaume l’accueille en personne à l’aéroport d’Abidjan. Dès sa descente d’avion, le Chef de l’Etat a salué le PAN en premier, brisant l’ordre protocolaire. Puis, les deux hommes se sont aussitôt rendus au Palais d’Abidjan. Reclus dans les bureaux du premier étage, Alassane Ouattara et Guillaume Soro ont contacté le ministre de la Défense, Alain Richard Donwahi, alors à Bouaké, pour négocier avec les mutins. Ces dernier ont exigé de parler à Issiaka « Wattao » Ouattara, le commandant en second de la Garde républicaine et bras-droit de l’ex-chef des Forces nouvelles et ce, contrairement à la mutinerie de 2014 où le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, avait été en première ligne.»

G.R. OMAEL avec « La Lettre du Continent »

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment