07202017Headline:

Mutinerie/ Les démobilisés bloquent la ministre Mariatou Koné à la morgue de Bouaké

Les ex-combattants démobilisés non-pris en comptent dans l’accord gouvernement-mutins sont très en colère. Ils l’ont exprimé ce lundi matin en bloquant, pendant une dizaine de minute à la morgue de Bouaké, la ministre de la Femme, de la protection de l’Enfant et de la Solidarité, Mariatou Koné venue leur apporter la compassion du gouvernement après la mort brutale de leur camarade occasionnée par des mutins le dimanche 14 mai dernier.

 « Nous souhaitons que le gouvernement entretienne une communication avec nous (ex-combattants), pour nous dire ce qu’il entend faire de nous », a confié Amadou Ouattara, porte-parole des démobilisés joint par Alert.info.

Pour lui, si, à la demande du chef d’Etat-major, le général Sékou Touré, ses camarades et lui ont abandonné la « grève de la faim » prévue ce lundi 22 mai, ce n’est  pas le cas des primes. « Notre grève de la faim ne tient plus, mais le combat continu », a-t-il précisé,  tout en exigeant désormais que le président de la République soit leur unique interlocuteur.

 « Toutes les discussions que nous avons eues avec les ministres, représentants du gouvernement et autres n’ont rien donné. C’est pourquoi, nous voulons directement parler au président de la République », a indiqué le porte-parole.

En ce qui concerne l’inhumation de leur camarade de lutte, Amadou Ouattara a soutenu que son corps sera apporté au centre-ville de Bouaké, « avant de l’accompagner à sa dernière demeure, par une marche en chantant l’hymne national ».

par Yaya S.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment