07242017Headline:

Naturalisation: Prosper Kotchi ancien Consul fait De graves révélations sur Compaoré/ce qu’il a fait au Liberia

ado compaore

Naturalisation: De graves révélations sur Compaoré
L’ancien Consul de Côte d’Ivoire au Liberia, Prosper Kotchi, dénonce la nationalité ivoirienne acquise par l’ex-président burkinabé, Blaise Compaoré

Se sentant interpellé par l’actualité du pays, Prosper Kotchi, qui a décidé d’observer l’omerta, depuis quelques mois, a rompu le silence.

L’ancien Consul de Côte d’Ivoire au Liberia a décidé de se prononcer sur les questions brûlantes de l’heure, notamment la naturalisation de l’ex-président burkinabé, Blaise Compaoré, et l’atmosphère au Pdci-Rda, sa famille politique. Il nous a joint au téléphone pour donner sa position sur ces questions.

A propos de la nationalité ivoirienne accordée à l’ancien locataire du Palais de Kosyam à Ouagadougou, M. Kotchi élève une vive protestation contre les dirigeants ivoiriens, soulignant ne pas comprendre cette magnanimité. Il dénonce ce qu’il qualifie d’attitude « lâche » du pouvoir en Côte d’Ivoire et fait de graves révélations sur l’ex-président Burkinabé du temps du règne de Charles Taylor au Liberia.

Selon l’ancien Consul ivoirien à Monrovia, Blaise Compaoré n’aurait pas que la nationalité ivoirienne en poche, en dehors de celle de son pays d’origine. L’ex-homme fort du Faso aurait préalablement acquis la nationalité du Liberia avec Taylor avant la rupture de ban entre les deux hommes. «Compaoré a aussi la nationalité libérienne. Il a trompé Taylor. J’ai assisté à la cérémonie », révèle M. Kotchi, qui estime, partant de ce fait que l’ex-président burkinabé n’a pas le droit d’acquérir la nationalité ivoirienne, « juste pour se tirer d’une affaire judiciaire dans son pays ». « Il n’a pas le droit d’être Ivoirien. Nous allons nous opposer à cette démarche », a lancé le diplomate à la retraite, pour qui les Ivoiriens ne devraient pas accepter cette naturalisation dont jouit déjà l’ancien président du Burkina-Faso.

Prosper Kotchi, qui était délégué départemental du Pdci-Rda d’Agboville III jusqu’en 2015, a également décidé de reprendre du poils de la bête sur la scène politique au niveau de son parti le Pdci Rda, traversé présentement par de profondes divergences. Ce baron du parti septuagénaire, classé parmi les « irréductibles » pour s’être opposé ouvertement à la mise en œuvre de l’appel de Daoukro lancé par son président, Henri Konan Bédié, en 2014, n’est pas du tout content de l’évolution de la situation dans sa famille politique.

Il a rebondi vigoureusement sur les derniers développements de l’actualité politique marquée par le débat autour du parti unifié. M. Kotchi ne cache pas son indignation relativement à la déclaration du 15 février 2016 à Daoukro, qui indique que le regroupement politique naissant, composé des membres de la coalition au pouvoir, sera dénommé Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Une décision du président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, par ailleurs président du présidium du Rhdp, qui dit en avoir convenu avec le président Alassane Ouattara, mentor du Rdr.

Prosper Kotchi s’insurge formellement contre cette décision interprétée par des militants du parti vert et blanc comme étant une initiative visant à faire disparaître leur formation politique, au profit d’un groupement hétéroclite. Il récuse l’idée et charge directement le président de son parti d’en être l’auteur, invitant les cadres et militants du Pdci à ne pas se tromper de cible. « Il ne faut pas accuser Ouattara et le Rdr sur le parti unifié ou la dénomination du parti unifié. Le Rdr n’a jamais été demandeur. C’est Bédié qui est à l’origine de tous les malheurs du Pdci-Rda », dit l’ancien délégué départemental d’Agboville III, déchu de son poste pour avoir dénoncé l’appel de Daoukro. Le ”doyen” Kotchi, qui reste membre du Bureau politique du Pdci-Rda, se montre plus menaçant envers son premier responsable. « Je lance un défi à tous ceux qui le soutiennent. Le Pdci-Rda ne disparaîtra pas. Jamais ! Nous allons dégommer Bédié de la tête du Pdci-Rda », lance-t-il aux cadres et militants qu’il appelle à soutenir son élan.

F.D.BONY

L’INTER

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment