06232018Headline:

Nigéria : Boko Haram crée la panique dans une école à Yobe

Des dizaines d’écolières sont soupçonnées d’avoir été enlevées par des membres du groupe armé Boko Haram après que leur école dans le nord – est du Nigeria a été attaquée cette semaine.

Un commissaire de police de l’Etat de Yobe, au Nigeria, a déclaré que 111 filles étaient encore portées disparues après que des combattants ont attaqué lundi une école secondaire dans la ville de Dapchi, forçant le personnel et les étudiants à fuir.

Abdumaliki Sunmonu a déclaré à Al Jazeera qu’un appel nominal avait montré que 815 étudiants sur 926 étaient de retour au Government Girls College mardi vers midi (11h00 GMT).  Sunmonu affirme qu’il ne pouvait pas confirmer si les étudiants disparus avaient été enlevés; toutes les filles ne vivent pas à l’internat et certaines peuvent ne pas avoir été présentes au moment du raid. « C’est une situation très sensible », a déclaré Sunmonu.

Abdullahi Bego, un porte-parole du gouverneur de l’Etat de Yobe, a déclaré mercredi que  certaines des filles de l’école avaient été sauvées par l’armée nigériane « des militants de Boko Haram qui les avaient enlevés après avoir attaqué l’école ».

L’incident a suscité des craintes parmi les parents, qui ont déclaré que cela leur rappelait un enlèvement de masse perpétré par des combattants de Boko Haram en avril 2014.

« Nos filles sont portées disparues depuis deux jours, et nous ne savons pas où elles se trouvent », a déclaré mercredi Abubakar Shehu, dont la nièce fait partie des étudiants disparus, à l’agence de presse AFP.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment