10232020Headline:

Nominations aux fonctions d’état: colère contre bédié et sa femme. Voici ce qui se passe au PDCI !

bedie et sa femme

L’ambiance n’est pas actuellement conviviale au Pdci-Rda. Après la formation du Conseil économique et social, plusieurs cadres et élus de cette formation originaires du Grand Nord sont en colère contre la direction de leur parti.
Ce n’est pas un coup de tonnerre dans le ciel clément du Pdci-Rda, mais si l’on y prend garde, le volcan peut rentrer en ébullition à tout moment. Même si les frondeurs n’emploient pas directement le terme d’exclusion, plusieurs cadres du doyen des partis politiques en Côte d’Ivoire fulminent actuellement contre la haute direction de leur parti. A tort ou à raison, l’on estime dans les couloirs de l’ancien parti unique que les cadres issus du septentrion ivoiriens sont lésés dans le partage du gâteau. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la récente formation du Conseil économique et social qui est venue confirmer la mise à l’écart des cadres du Nord. « Ce n’est pas la première fois que les cadres du Nord sont lésés dans les nominations. A l’heure où je vous parle, il n’y a aucun cadre du Nord du Pdci au gouvernement. Il n’y a aucun cadre du Nord du Pdci président d’un conseil d’administration. A l’époque, il y a eu des éclats de voix et le président Bédié nous a dit qu’il y aura des réglages en interne. Après la formation du Conseil économique et social, nous nous rendons compte qu’il n’y a également aucun cadre du Nord du Pdci qui a été nommé au CES. Si on ne veut plus du grand Nord au Pdci-Rda, qu’on nous le dise pour que nous prenions nos responsabilités », a indiqué un membre du bureau politique du Pdci, par ailleurs délégué départemental du Pdci dans sa région au Nord et qui a préféré parlé pour le moment, sous le sceau de l’anonymat. Ce dernier estime que sur la liste des 33 cadres du Pdci Rda, en dehors de Mme Koné Colette qui vient de Fronan dans la région de Katiola, il n’y a aucun cadre du Pdci du grand Nord qui a été promu. Mais selon des sources bien introduites, Mme Koné Colette a eu cette promotion parce qu’elle serait très proche du secrétaire exécutif, Maurice Kacou Guikahué. Sur le choix des cadres qui figurent actuellement au CES, nos interlocuteurs estiment que « ce sont toujours les mêmes » qui sont proposés dans les nominations.
« Pourquoi toujours les mêmes ? »

« N’Zi Assamoi est secrétaire exécutif chargé du patrimoine du parti. Il est également directeur général du Pdci Rda et il vient encore d’être nommé au CES. Le doyen N’Dri Yocoly est un ami de longue date du président Bédié. Son fils N’Dri Jean Claude est dans le protocole du président Ouattara et on vient nommer le père au CES. Le doyen Koizan Etienne est le grand frère de Mme Bédié et c’est encore lui qu’on choisi pour siéger au CES sans compter le secrétaire Maurice Kacou Guikahué lui-même. Sur cette liste, il n’y a aucun cadre du Nord en dehors de Koné Colette qui a la chance d’être proche de Guikahué. Nous ne sommes contre personne, mais est ce qu’il n’y a pas d’autres cadres au Pdci Rda ? Pourquoi c’est toujours les mêmes ? », a continué de fulminer notre source. Pour soutenir son argumentaire, il estime que c’est encore les mêmes qui sont coptés pour conduire les missions d’explication de l’Appel de Daoukro à l’extérieur. « Et comme si cela ne suffisait pas, dans les missions d’explications, Mme Koné Colette conduira la mission qui ira en Europe. N’Zi Assamoi Désiré, le DG du parti conduira celle qui ira aux Etats Unis. Vous voyez que c’est encore les mêmes. Nous ne sommes contre pas monsieur N’Zi Assamoi qui est un pur produit de la haute finance et un technocrate chevronné. Mais il n’a pas un fond politique. Pourquoi c’est lui qu’on choisi encore pour aller expliquer l’Appel de Daoukro en Amérique ? », a ajouté notre source. Selon les informations en notre possession, plusieurs cadres et élus du Pdci ont voulu monter au créneau pour crier leur ras-le-bol à Bédié et à Guikahué. Une réunion de crise avait même été convoquée chez le général Gaston Ouassenan Koné le vendredi 30 octobre dernier. Mais du fait de la tenue d’un séminaire des députés à Yamoussoukro, cette rencontre a été reportée sine die. Mais ceux-ci, à en croire nos sources, ont décidé de remettre le couvert cette semaine pour déterminer la conduite à tenir. Une seconde réunion décisive est prévue dans le courant de cette semaine chez le général Ouassénan. Et selon les informations en notre possession, des dinosaures de ce parti tels que les vice-présidents Doukouré Moustapha et Touré Vakaba vont assister à cette rencontre. L’on annonce également la présence la Coordination des cadres et élus du Pdci du Nord ainsi que celle de la Coordinations des jeunes et des femmes. Qu’est ce qui sortira de cette réunion de crise ? Les jours qui viennent nous situeront.

Axelle Goba

Comments

comments

What Next?

Related Articles