10172017Headline:

Nouvelle constitution Ivoirienne: Soro donne son avis

soro guillaume

A la suite de son interview sur la radio publique française (Rfi, ndlr) où il n’a pas manqué de révéler que, contrairement aux rumeurs, il jouissait d’une confiance “totale” du chef de l’Etat, Guillaume Soro s’est également prononcé sur la nouvelle constitution  annoncée avant fin 2016.

Pour l’ex numéro un des forces nouvelles, l’avènement de la troisième République dans sa monture, doit tirer les leçons de la guerre survenue en 2002, dont il fut d’ailleurs l’un des acteurs principaux.

« D’abord, il était évident pour tout citoyen, et pour moi particulièrement, que la nouvelle Constitution puisse s’imbiber des leçons à tirer de la guerre que nous avons connue », a déclaré le député de Ferké avant d’ajouter: «Absolument. Déjà à Linas-Marcoussis, il avait été question de réviser l’article 35 sur les conditions d’éligibilité. Mais je pense aussi que, dans le préambule, comme au Rwanda, il faudra bien une phrase pour interdire que la discrimination, la ségrégation, l’exclusion entre citoyens ivoiriens ne puissent prévaloir. »

En ce qui concerne la création d’un poste de vice-président, Guillaume Soro promet de donner son avis à l’occasion de la plénière qui se tiendra à l’Assemblée nationale.

« Je suis président de l’Assemblée nationale. Vous me permettrez de donner la primeur de ma position à l’occasion de la plénière qui se tiendra à l’Assemblée nationale », a-t-il indiqué.

Donatien Kautcha, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment