04052020Headline:

Nouvelles CNI en Côte d’Ivoire: le parti de Bédié dénonce « l’opacité » de l’opération d’enrôlement

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) a dénoncé vendredi “l’opacité’’ de l’enrôlement pour la délivrance des nouvelles cartes d’identité biométriques, qualifiant l’opération de “vaste escroquerie organisée’’ par le pouvoir.

“Le PDCI s’insurge contre l’opacité de tout le processus d‘identification (…) dénonce le caractère frauduleux, discriminatoire et antidémocratique de ce processus (…) Au total, cette opération est une vaste escroquerie organisée’’, a déclaré le secrétaire exécutif du PDCI, Maurice Kacou Guikahué, lors d’une conférence de presse, au siège de son parti à Cocody.

Critiquant “les incongruités’’ de l’opération d’enrôlement, lancée le 17 février et qui devrait permettre à terme à 11 millions d’Ivoiriens d’avoir leurs cartes d’identité, arrivées à expiration pour la plupart d’entre elles, le numéro deux du PDCI a indiqué que ces “dysfonctionnements prévisibles font planer de graves menaces sur la paix’’ en Côte d’voire.

Selon le PDCI, l’opération présente “dix failles’’, allant de son “début tardif’’ à “l’exclusion du monde rural’’, en passant par “le coût prohibitif’’ de la carte d’identité et “l’insuffisance des sites’’ d’enrôlement, qui ne permettent pas “à tous les ayants-droits de disposer de la CNI pour accomplir les actes de la vie civile’’.

“Le PDCI note également que l’initiative donnée à l’Office National de l’Etat Civil et de l’Identification de Côte d’Ivoire (ONECI) de cumuler les opérations d’identification et d’inscription sur les listes électorales est une forfaiture. Ce faisant l’ONECI usurpe les attributions de la CEI qui a la charge légale de l’établissement de la liste électorale’’, a poursuivi M. Guikahué, égrenant les sept exigences de son parti pour corriger ces “dysfonctionnements’’.

Sous ce chapitre, l’ex-parti présidentiel a exigé de nouveau “la prorogation de la validité d’une période de deux ans et la gratuité pure et simple’’ de la délivrance de toutes les pièces d’identité. Selon M. Guikahue, la Banque mondiale a octroyé en 2018, 30 milliards de FCA au gouvernement pour financer l’opération.

Pour lui, ces “manœuvres visent à octroyer de façon frauduleuse la carte nationale d’identité’’ à des étrangers. “Nos militants n’accepteront pas’’ et “ca risque de dégénérer’’, a-t-il averti.

“Dans un souci de transparence et d’équité’’, le PDCI a exigé “la mise en place d’une autorité de supervision et de contrôle de tout le processus d’identification’’.

Lire sur Connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Recent Articles