01202017Headline:

Ouattara, depuis la région des Grands Ponts:Appel de Daoukro / Bédié n’a pas été compris; Les faits

L’appel du chef de l’Etat aux populations de Dabou et de Grand-Lahou

ouattara-dabou

En visite d’Etat dans la région des Grands Ponts, hier lundi 03 juillet 2015, le président de la république, Alassane Ouattara, candidat à sa propre succession le 25 octobre prochain, s’est encore réjoui de l’appel lancé par le président du Pdci-Rda, qui a fait de lui le porte-flambeau de la coalition au pouvoir, le rassemblement des Houphouétistes (Rhdp). A Dabou, chef-lieu de région, où il a entamé sa visite, le chef de l’Etat a salué l’auteur de cet appel, le président Henri Konan Bédié, justifiant la portée de cet acte, qu’il qualifie de gage de paix et de stabilité en Côte d’Ivoire. Appréhendant certainement quelques réticences à cet appel, le chef de l’Exécutif ivoirien n’en demeure pas moins optimisme et positif, espérant qu’avec le temps, la position de son ‘’aînée’’ convaincra tous les dubitatifs. «Il (le président Bédié) n’a toujours pas été compris. Mais, le temps fera son effet. Ceux qui ne l’ont pas compris le comprendront demain», a déclaré le chef de l’Etat, qui a réitéré son engagement à voir le Rhdp se transformer en un parti unifié dès sa réélection. Face aux populations de Dabou comme à celles du département de Grand-Lahou, où il s’est rendu dans la même journée, le président de la république n’a pas caché sa volonté de rempiler aux prochaines joutes électorales. Il a demandé à ces populations de lui accorder un 2è mandat afin de lui permettre de continuer les chantiers dont les résultats commencent à se faire ressentir. Dans les deux localités visitées, le président Ouattara a tenu à lancer un appel à la cohésion et à la réconciliation, invitant les populations à l’union pour bâtir ensemble la Côte d’Ivoire. Particulièrement à Dabou, où l’un de ses proches partisans, le ministre Vincent Essoh Lohoues, a rappelé les rapports difficiles que les siens avaient eu par le passé avec le leader du rassemblement des républicains aujourd’hui au pouvoir, le chef de l’Etat s’est montré très attentif à la mobilisation qu’il y a eu pour son accueil. Aussi, a-t-il saisi la tribune pour inviter les filles et les fils de ce département, à taire leurs querelles et à s’unir pour sceller la cohésion dans la région des Grands Ponts. «Semer l’amour partout dans cette région. J’ai foi que le vent de la réconciliation qui souffle sur notre pays viendra de Dabou. Je compte sur vous pour le renforcement de la cohésion nationale dans ce beau pays». Et le président Ouattara de donner, lui-même, le ton en remerciant tous ceux qui l’avaient soutenu dans ce département auparavant, non sans exprimer son engagement à tourner la page pour ceux qui ne l’avaient pas soutenu. «Ce qui est important, c’est le pré- sent et le futur», dira le chef de l’Etat pour montrer qu’il a déjà pardonné à son niveau. Des Grands-Ponts, le président Alassane Ouattara est reparti avec beaucoup d’espoir pour sa réélection. Outre les populations qui se sont mobilisées massivement à Dabou comme à Grand-Lahou, il a eu la promesse ferme des cadres de travailler à l’aboutissement de ce projet. Le président du Conseil régional des Grands-Pont, Gabriel Yacé et le député-maire de Grand-Lahou ont respectivement traduit l’engagement des populations à accorder en octobre prochain, leurs suffrages au tenant actuel du pouvoir. «Vos parents de Grand-Lahou me chargent de vous traduire leurs remerciements et leur reconnaissance. Ils me disent de vous traduire leur engagement à vos côtés pour faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. Ils me chargent de vous dire que vous avez leur confiance…», dira l’honorable Djaya Jean. Des propos forts qui ont rassuré le chef de l’Etat, qui a égrené un chapelet de promesses qu’il compte tenir pendant son prochain quinquennat, s’il est réélu en octobre prochain.

Félix D.BONY Envoyé spécial

Source : L’Inter N°5142

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment