05252017Headline:

Ouattara envisage un vice-président, une nouvelle Constitution?/Voici l’intégralité de sa réponse

ouattara candidat du RDR

Scoop au palais: Ouattara envisage un vice-président avant la fin de son second mandat !

Dans un entretien accordé au journaliste Cyril Bensimon pour le compte de l’AFP et de RFI, le président ivoirien fraichement réélu avec plus de 80% des suffrages exprimés a fait une déclaration de taille à ne pas négliger.

En effet, dans cette interview, le président Alassane Ouattara a annoncé qu’il n’exclut pas d’écourter son mandant en laissant la place à une éventuel vice-président, un poste encore inexistant dans la Constitution ivoirienne de 2000 en insinuant donc sa modification.

Voici l’intégralité de la réponse du chef de l’Etat ivoirien.

“Pouvez-vous certifier que dans la nouvelle Constitution que vous souhaitez, si vous êtes élu, il n’y aura pas d’article qui lèvera la limitation à deux mandats à la tête de l’Etat ?

Soyez tranquille. Si j’avais pu régler ce que j’avais à faire en un mandat, je n’aurais pas fait un second. Qu’est-ce que cela m’apporte ? Rien que de la fatigue.

Je suis heureux parce que j’apporte une contribution à mon pays. La clause sur le quinquennat renouvelable une fois ne sera pas modifiée. J’aurais 78 ans en 2020, ça ne me vient même pas à l’esprit et même si on me le demandait, je ne le ferais pas.

J’avais un cabinet de conseil qui me rapportait beaucoup d’argent, que j’ai dissous pour ne pas avoir de conflit d’intérêt. Je voudrais reprendre cette activité et je peux vous dire que je n’exclus pas de ne pas finir mon deuxième mandat. Si après trois ou quatre ans, ça va bien, pourquoi ne pas demander à un vice-président de prendre les choses en main ?

J’ai vu que partout où il y a des postes de vice-président, cela a bien marché. Au Ghana et au Nigeria, quand le président est décédé, cela a bien marché. En Afrique du Sud, quand Thabo Mbeki a été évincé, c’est le vice-président qui a pris le relais. Je voudrais m’inspirer des meilleures pratiques et m’assurer qu’une fois que nous passons à une autre génération, les choses continueront de bien se passer.”

Cependant, la décision de se soumettre à ce type revient au peuple ivoirien qui devra exprimer sa volonté lors d’un référendum, un sujet jusque-là sensible en Côte d’Ivoire. Alassane Ouattara arrivera-t-il a faire passer ce projet?

Thaëïl’D.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment