07242017Headline:

Ouattara envoie un émissaire chez les parents de feu Boga Doudou ;Voici sa mission

bedie et ouatt e pont

A 4 mois de la présidentielle de 2015: Ouattara envoie un émissaire chez les parents de feu Boga Doudou
Le rôle joué par Bédié et Hamed Bakayoko

Le successeur de Laurent Gbagbo à la Présidence de la République vient de trouver son interlocuteur, en la personne de Samy Merhy, maire indépendant de Lakota, pour faciliter son rapprochement avec le peuple Dida.

Selon des sources bien informées, Alassane Ouattara a longtemps cherché dans son entourage celui qui allait permettre d’établir la connexion entre lui et les parents de feu Emile Boga Doudou, ex-ministre de l’Intérieur sous le régime de la Refondation, tué aux premières heures de la rébellion de 2002. Faut-il le noter, Lakota est l’un des bastions de Laurent Gbagbo resté hostile à Alassane Ouattara. Les violences et autres brimades subies lors de la crise post-électorale n’ont entamé en rien la détermination des populations à rester fidèle à l’ex-président de la République. Mais, la réalité semble tout autre aujourd’hui. Le maire Samy Merhy se pose en effet comme le gage d’un espoir qu’il suscite chez ces populations. Il a su toucher la sensibilité de ses parents, à travers des actions de développement menées par anticipation, comme s’il savait qu’il serait élu. Reprofilage des voiries, réfection des édifices publics, établissement des relations avec l’extérieur dans le cadre du projet Evron (France), séjour d’investisseurs asiatiques et financement de projets sociaux, sont entre autres actions qui soulagent la douleur des parents de feu Boga Doudou. Mieux, cela a capté l’attention du chef de l’Etat qui a bien voulu l’avoir dans son Écurie. A propos de son ”recrutement”, nos sources apprennent que cela n’a pas été facile. Il aura fallu l’implication personnelle du ministre d’Etat, Hamed Bakayoko, un ami de longue date du maire Samy Merhy. «Il y a longtemps qu’on lui faisait la cour, mais le maire a toujours décliné poliment ces offres. Aux dernières municipales, il a été sollicité pour se présenter sous la bannière du Rdr. Mais, il a refusé. Le maire Samy est plutôt porté sur les actions de développement. Les histoires de partis politiques ne l’intéressent pas. Cependant, il a beaucoup d’estime pour le président Ouattara», nous a confié des sources proches du maire. Mais, le ministre de l’Intérieur ne démordra pas dans son projet de rapprocher l’élu local du giron du pouvoir. Il facilite deux audiences entre le numéro un ivoirien et le riche homme d’affaires ivoiro-libanais. Une première rencontre a eu lieu, le 08 août 2014, et une seconde, le 13 février 2015. «La première rencontre consistait à me présenter au président de la République, ensuite lui montrer les actions qui ont été réalisées sur le terrain, parler de Lakota et des actions à venir. Je lui ai montré le livre des besoins de la ville de Lakota. Et je lui ai demandé d’avoir une oreille attentive pour ma commune. Le président a été attentif à nos requêtes au point de nous accorder 03 milliards Fcfa pour le développement de Lakota, sur les 15 milliards Fcfa demandés. Le président Ouattara est un homme de parole, j’ai espoir», a indiqué Samy Merhy lui même, au cours d’un entretien que nous avons eu avec lui récemment. Ce n’est pas tout. Le maire indépendant sera également reçu par l’ex-président Henri Konan Bédié, certainement pour tenter de le convaincre. «Quand on est reçu par des présidents, cela permet de se faire connaître, d’abord en tant qu’opérateur économique, chef d’entreprise, mais aussi en tant qu’un élu, représentant de la population. Je me suis présenté au président Bédié et je lui ai dit que je réponds au nom de la population de Lakota», a-t-il justifié.

Le nouveau discours du maire

Dorénavant, installé discrètement dans le sillage de Ouattara, le maire indépendant s’est mis en mission pour tenter d’ouvrir la porte du pays Dida au chef de l’Etat. Très peu prolixe, il profite de sa popularité pour faire entendre raison à ses «parents». A l’approche des élections présidentielles, il devrait garantir le suffrage des populations au candidat président. Et depuis, le maire de Lakota adapte son discours à propos. A chacune de ses rencontres avec les populations, il prône la paix et demande leur pleine adhésion à la politique du président Alassane Ouattara. «Je ne reviendrai pas sur le passé. Ce qui est important, c’est le présent et le futur. Aujourd’hui, je prêche pour renforcer cette union qui existe déjà. Il faut la renforcer et la solidifier. C’est dans l’union, la paix que nous pourrons développer Lakota. C’est pourquoi, j’en appelle à l’union de la population pour que nous puissions bénéficier de la grâce du gouvernement. Cela attire les investisseurs. Nous sortons d’une longue crise, les gens sont méfiants. Mais, aujourd’hui, les actions parlent d’elles-mêmes. Qu’on le veuille ou pas, le président Ouattara a un bilan très positif. C’est ce qui lui vaudra un second mandat. Nous devons suivre cet exemple», indique t-il à ses parents. Il garde espoir quant à l’adhésion des partisans de l’ancien régime à sa politique de développement. «Par rapport à ce qui est fait sur le terrain, les gens ont compris. Les militants Lmp sont favorables pour nous accompagner dans cet élan de développement. Mes parents ont tellement souffert qu’on ne peut pas rester insensible. Tant que je pourrais les aider, je le ferai sans attendre en retour quelques choses», dira t-il, avant exhorter les populations à s’inscrire sur la liste électorale. «Il est important pour le citoyen de voter. C’est un devoir. Par ignorance, on constate qu’il y a des villages aujourd’hui qui ont de fortes populations, mais en termes d’inscription sur la liste électorale, ils ne sont pas présents. Que la liste reflète le nombre d’habitants par localité. Il est de mon devoir d’attirer leur attention pour choisir le dirigeant qui doit bénéficier de leurs onctions. Appartenir à tel ou tel parti n’est pas important. Il faut faire confiance à celui qui peut nous aider. L’appartenance politique n’a pas d’importance pour une nation», déclare t-il au cours de notre entretien. Il faut le souligner, le désormais porte-voix du président Ouattara en pays Dida et Godié de Lakota vient d’être désigné comme le président de la coordination du Rhdp et directeur de campagne du candidat de la coalition au pouvoir aux prochaines présidentielles, dans sa région.

Venance KOKORA, District Goh Djiboua

l’INTER

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment