05262017Headline:

“Ouattara et ses « bébés gâtés » Faut-il désespérer de l’armée ivoirienne ?! Voici l’image d’une Côte d’Ivoire qui émerge”

LU POUR VOUS

Ainsi donc ils sont retournés dans leurs casernes, vivre leur misère sans avoir perçu le moindre copeck mais sur la base d’un simple accord ! Voici l’image d’une Côte d’Ivoire qui émerge. Croissance à deux chiffres avec soldats indisciplinés et intouchables.

En novembre 2011, les Ivoiriens avaient déjà vécu le scénario. Détonation d’armes de guerre, piétinement de la discipline militaire et que sais-je encore. En retournant dans les casernes, ils avaient juré amour et fidélité à Alassane Ouattara qui leur est « cher comme la prunelle de leurs yeux ». Ils avaient terrorisé les Ivoiriens et l’affaire s’était arrêtée là.

Début 2017, rebelote. Crépitement d’armes, saccages de commissariats, destruction de biens publics et privés, parades en ville, défiance à la hiérarchie, séquestration d’un ministre de la République. Et au bout du compte, un accord aux forceps. Un accord qui du reste ne garantit rien mais qui tient à leurs yeux parce que le président de la République, le seul encore crédible, a parlé en promettant de prendre des mesures pour le règlement de leurs problèmes. Ils ont oublié qu’en novembre 2014, les mêmes promesses avaient été faites et les mêmes revendications sont restées en l’état, sans solution.

Ceci nous amène à nous interroger. Quelle armée voulons-nous bâtir en Côte d’Ivoire ? Une armée républicaine au sens propre du mot ou une armée de plaisantins, d’indisciplinés où la chaîne de commandement sert juste de décor ?
S’il est de notoriété que derrière une grande économie se trouve une grande armée, la Côte d’Ivoire sous les manettes de Ouattara qui aspire à l’émergence a encore fort à faire pour se doter d’une véritable armée. Ce qui nous a été donné d’observer ces dernières 72 heures est tout simplement inquiétant pour la stabilité du pays. Il nous a été donné de voir l’image d’une armée sans maître où le soldat, se croyant en territoire conquis peut tout se permettre au mépris de la discipline militaire. Et une fois le mal fait, ce soldat indiscipliné peut gaillardement s’asseoir, demander pardon du bout des lèvres et croire que tout est réglé. De vrais bébés gâtés !
La Côte d’Ivoire serait-elle devenue ce pays d’exception où il y a d’un côté des militaires qui ont le devoir d’obéir et de se soumettre et de l’autre, des sans foi ni loi qui ont le droit de revendiquer en quelques coups de feu pour que tout leur tombe du ciel ?

Assurément, dans ce pays, il n’y a pas que les militaires qui ont des problèmes existentiels. Que diraient alors les étudiants de nos universités publiques ? que diraient les fonctionnaires et agents de l’Etat malmenés par leurs conditions de vie et de travail ?

Ouattara devrait sortir de ses relations affectives avec ses « soldats » qui réclament aujourd’hui des primes pour avoir anéanti d’autres Ivoiriens et agir avec plus de fermeté.

SD à Abidjan

Par Connectionivoirienne

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment