06142024Headline:

Panama: nombre record d’enfants migrants signalés dans le pays, dit l’Unicef

Le nombre d’enfants traversant la dangereuse jungle de Darien, à la frontière entre le Panama et la Colombie, a été multiplié par sept en janvier et février 2023 par rapport à la même période en 2022, a rapporté l’Unicef, jeudi 30 mars.

Entre janvier et février 2023, selon le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), quelque 9 700 mineurs ont traversé la dangereuse jungle marécageuse et montagneuse du Darien, contre 1 400 traversées recensées l’année dernière à la même période. « Nos équipes sur le terrain n’ont jamais vu un nombre aussi important d’enfants traverser la jungle de Panama, seuls ou avec leurs parents », a déclaré Garry Conille, directeur régional de l’Unicef pour l’Amérique latine et les Caraïbes, basé au Panama. L’augmentation de ce nombre d’enfants migrants est notamment due à l’aggravation des inégalités et du chômage et à la déscolarisation liée à la pandémie, a expliqué à l’AFP Laurent Duviller, conseiller de l’Unicef.

« Vulnérables »
En outre, au moins 200 enfants ont traversé seuls la jungle en deux mois, un chiffre cinq fois supérieur à celui constaté en 2022 sur la même période. « Ce groupe nous inquiète car les enfants non accompagnés courent un risque élevé de tomber dans des réseaux de trafiquants et de criminels », a encore déclaré M. Duviller. De plus, ces mineurs « sont très vulnérables aux formes de violence, d’exploitation, au travail des enfants et à divers types d’abus, car ils ne bénéficient d’aucune supervision », a-t-il ajouté.

Moustiques et serpents
La jungle de Darien est devenue un couloir de migration irrégulière entre l’Amérique du Sud et les États-Unis via l’Amérique centrale. Cette forêt vierge de 575 000 hectares est dénuée de tout réseau routier, infestée de moustiques et de serpents, parsemée de ravins et des gangs criminels y sévissent. En janvier et février 2023, environ 50 000 personnes, dont une sur cinq était mineure, ont traversé la jungle panaméenne. En 2022, environ 250 000 personnes ont emprunté cette route, dont 16% d’enfants. La majorité de ces migrants viennent d’Haïti, du Venezuela et d’Équateur.

What Next?

Recent Articles