03272017Headline:

Paris :Presédentielle 2015 /Lancement de la campagne de ADO sans les Délégués du PDCI-RDA / Les faits

rhdp-paris ado

après l’étape de Yamoussoukro qui a donné le top départ de la campagne d’Alassane Ouattara, c’est Paris qui a pris le relais ce samedi 10 octobre. Et comme l’avait promis Gnizako Gogoua, le directeur de campagne du Rhdp France lors d’un déjeuner de presse, l’ambiance fut festive au 56 avenue du président Wilson à Saint Denis…

Ambiance de fête dans une salle surchauffée de 300 places. Le lancement de la campagne présidentielle du RHDP en France a drainé du monde ce samedi 10 octobre 2015 à Saint Denis. Les militants du RDR et sympathisants des autres partis du RHDP n’ont sans doute pas voulu se faire conter l’évènement.

Occasion pour les officiels présents, Gnizako Gogoua, directeur de campagne Rhdp France, Bemitian Ouattara, superviseur général chargé des mouvements, associations et clubs de soutien, Konaté Issiaka, directeur général des Ivoiriens de l’extérieur et le ministre Diakité Coty, directeur central de campagne chargé des Ivoiriens de l’extérieur de faire chorus pour demander à leurs partisans une victoire «Un coup Ko ! » dès le premier tour.

Particulièrement en verve, Gnizako Gogoua n’a pas manqué de faire un bilan presque sans faille de la gouvernance Ouattara. C’est pourquoi, dressant la liste des réalisations du président-candidat, le conseiller économique et social a confié que son candidat était le mieux placé pour conduire la Côte d’Ivoire sur le chemin du développement et les sentiers du progrès. Sans pitié pour les adversaires d’Alassane Ouattara, Gnizako Gogoua martèlera : «Il y a des candidats qui ne savent même pas de quoi sera fait leur lendemain » avant de lancer le défi du score à la soviétique aux militants du RHDP en ces termes : « Si nos adversaires ont 30 %, je peux dire qu’ils nous auraient battus…» Puis de conclure que son candidat «est le meilleur».

Bemitian Ouattara, plus circonspect soulignera pour sa part que : «Beaucoup reste à faire en Côte d’Ivoire, c’est pourquoi Ado demande un 2ème mandat pour terminer le job..» Du coup, il a invité les jeunes, les femmes et les hommes de la diaspora afin de voter massivement le candidat du RHDP pour lui donner une victoire confortable au soir du 25 octobre prochain.

LES RESPONSABLES DU PDCI ABSENTS…

Concluant les allocutions, le ministre Diakité Coty a donné les raisons pour lesquelles les Ivoiriens doivent choisir Ouattara : « Le pays a désormais fier allure car dans chaque quartier, un pan de la solution Ouattara est déployée…» Toutefois, comme si les rouages de l’équipe de campagne du candidat Ouattara en France connaissaient des retards à l’allumage, le ministre Diakité Coty va supplier les militants du RHDP de France de se donner la main : «Je vous demande d’oublier vos rancœurs et vos rancunes pour travailler souder…»

Diakité Coty ne croyait pas si bien dire. En effet, le public avait tout simplement noté les absences remarquées et sans explications semble-t-il, des deux délégués généraux du PDCI en France, EDE Serges Patrick et Andoh Anselme. Qu’est ce qui explique la défection des deux cadres du parti de Bédié dont Gnizako Gogoua ignorait l’absence? Puisque ce dernier les a cités en les cherchant des yeux dans la salle afin que le public les applaudissent en vain. Un vrai couac dans une soirée festive qui ouvre le débat sur les rancœurs dont a certainement fait cas le ministre Diakité Coty. Alors, rancœurs des militants du PDCI qui se sentent exclus d’une organisation de campagne trop assaisonnée aux épices du RDR ? Ou tout simplement refus de se plier à l’appel de Daoukro ? La question reste posée.

AUGUSTIN Djédjé à Paris

Source : www.eventnewstv.tv

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment