08222018Headline:

Parti unifié Rhdp : L’Udpci face au défi du rassemblement pour bâtir la nation

Le 2ème congrès extraordinaire de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (Udpci) s’est tenu, le samedi 12 mai 2018, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix à Yamoussoukro, autour du thème : « Parti unifié Rhdp : l’Udpci face au défi du rassemblement pour bâtir la nation ».

Ces assises en vue de statuer sur les textes devant régir le parti unifié (Rhdp) auront tenu toutes leurs promesses au regard de la longueur des travaux. Ceux-ci, après la cérémonie d’ouverture, peu avant 12 heures, ont connu une pause, pour ne reprendre que vers 16h30. Les journalistes, à qui la salle des travaux était interdite, ont dû attendre jusque vers minuit, pour être situés sur les conclusions de ces assises, alors que la cérémonie de clôture, selon le programme officiel, devait se tenir à 21h40.

Le congrès a débouché sur d’importantes résolutions, notamment, l’adoption, à la grande majorité, des textes du parti unifié, le report du 3ème congrès ordinaire, et la candidature du président du parti arc-en- ciel à l’élection présidentielle de 2020. « Chers frères et sœurs congressistes, nous venons, en ce jour, de poser un acte historique. En effet, le congrès de l’Udpci a eu à donner son accord pour que le président puisse confirmer notre engagement dans le processus du parti unifié et a également eu à adopter à l’unanimité le projet de texte du parti unifié », a confié Albert Mabri Toikeusse, président de l’Udpci. Cet acte, a-t-il ajouté, traduit l’engagement des militants du parti arc-en-ciel, à conjuguer avec tous les Houphouétistes, les idéaux de paix, de dialogue, de cohésion et de stabilité prônés par le père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, Félix Houphouët Boigny.

A relire: Rhdp/ Après une longue séance, l’Udpci adopte les textes du parti unifié, Mabri Toikeusse confirme sa candidature pour 2020 et fait des révélations

Mais Albert Toikeusse a bien précisé que l’adhésion au parti unifié ne signifiait pas que l’Udpci renonçait à ses ambitions présidentielles. Cet acte n’est pas « une renonciation à notre ambition de conquête du pouvoir d’Etat », a dit l’ancien ministre des Transports. « D’ailleurs, laissez-moi vous dire que je prends acte de votre volonté de présenter notre candidature à la prochaine élection présidentielle avec le soutien du Rhdp et de nombreux leaders de la vie nationale », a affirmé M. Mabri s’adressant aux militants de l’Udpci. « C’est votre ardeur au travail, votre détermination et votre foi en l’avenir (… ) qui confirmera que votre président est le meilleur profil pour diriger la Côte d’Ivoire dans la paix et dans le rassemblement », a avancé le chef de l’Udpci. Il a engagé ses partisans à redoubler d’ardeur sur le terrain pour faire triompher l’houphouétisme, dans la mesure où « le Rhdp doit être perçu comme une perche à saisir pour bâtir la nation ivoirienne, main dans la main ».

L’ex-ministre a révélé que plusieurs formations politiques frappaient à la porte du Rhdp. « Je voudrais vous dire qu’il y a une liste d’attente d’une dizaine de partis qui veulent rejoindre le Rhdp y compris les plus insoupçonnés », a mentionné le leader de l’Upci.

Le congrès de l’Udpci a enregistré une forte mobilisation des militants.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment