07232018Headline:

PDCI-RDA Avant le Bureau politique du 17 Juin: Bédié est sous pression concernant la position du PDCI sur le parti unifié

Bédié est sous pression concernant la position du PDCI sur le parti unifié
Le PDCI se réunira ce dimanche 17 Juin 2018 dans le cadre d’un Bureau politique afin de statuer sur la participation ou non du PDCI dans la mise en œuvre du parti unifié RHDP.

Seul parti membre de l’alliance Houphouëtiste à ne pas s’être encore prononcé officiellement sur la question, le PDCI se réunit ce dimanche 17 Juin pour débattre du projet de création du parti unifié. Mais déjà, la pression est forte sur le président du parti, Henri Konan Bédié, qui doit user encore une fois de son entregent pour trouver le juste milieu.

Entre cadres du PDCI, partisans du parti unifié, dont le vice-président Danièle Kablan Duncan, le ministre Adjoumani Kobenan Kouassi, et un bon nombre de ministres membres du gouvernement, Directeurs généraux et autres, et militants du PDCI, opposés au parti unifié, avec à leur tête le secrétaire exécutif en chef, le professeur Maurice Kakou Guikahué, Henri Konan Bédié doit pouvoir trouver les mots justes pour qu’au sortir de ce bureau politique, le parti fondé par Félix Houphouët-Boigny en ressorte grandi.

Car, à défaut d’entériner l’adhésion du PDCI au parti unifié RHDP, les cadres doivent pouvoir désormais parler le même langage au terme du BP. Faute de quoi, ce sera la foire à la scission du parti comme on le constate avec bien d’autres partis membres du RDHP. A moins de 48 heures du Bureau politique, la tension monte de part et d’autre.

« Vu le caractère du flou artistique entretenu par les nôtres et alliés sur le parti unifié, qui donne du tournis aux vaillants militants et les autres Ivoiriens. Vu que des nôtres se réfugient derrière le fallacieux argument de stabilité et de paix pour décider de la mort du PDCI. Vu les valeurs cardinales qui ont permis au PDCI RDA, fier attisant bâtisseur de notre pays pendant 4 décennies , qui a su le hisser haut dans le concert des nations, jadis envié de tous. Vu le caractère dictatorial que ce régime anciennement allié fait courir à notre pays, bâti dans la paix et la stabilité dont notre pays faisait montre avant le coup d’état de 99, par des hommes hors la loi dont les conséquences sont encore palpables, que notre prestigieux parti ne saurait accompagner indéfiniment. Disons non au parti unifié et au RHDP, en état actuel des choses », martèle Nestor Koffi, Membre du bureau politique.

De son côté, le député PDCI Anoblé Félix continue de clamer à qui veut l’entendre que le parti unifié est ‘’la voie de la paix et de la stabilité en Côte d’Ivoire’’. Le RDR, principal parti allié qui a tenu un congrès extraordinaire le 5 mai dernier pour donner quitus au Président Alassane Ouattara de travailler à la création du parti unifié, a les yeux rivés vers la maison vert et blanc de Cocody.

 

fratmat.info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment