02232024Headline:

PDCI RDA : avec Bendjo, Tidjane Thiam pratiquement assuré de la victoire

Candidat à la succession de feu Henri Konan Bédié, Tidjane Thiam, l’ancien magnat de la finance mondiale, voit ses étoiles s’aligner dans le ciel politique ivoirien. Les astres semblent favorables à sa conquête du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire – Rassemblement Démocratique Africain (PDCI RDA), le plus grand parti politique du pays, fondé par son oncle Félix Houphouët Boigny.
Les chances de victoire de Tidjane Thiam renforcées par Bendjo
Après une mise en retrait stratégique pour permettre à d’autres de faire leurs preuves, Tidjane Thiam effectue un retour fracassant sur la scène politique ivoirienne. Convaincu de son destin national en Côte d’Ivoire, l’ancien dirigeant de Crédit Suisse s’est lancé dans la bataille pour la présidentielle de 2025. Sa première étape : prendre les rênes du PDCI RDA et moderniser en profondeur cette formation politique, véritable socle de sa future candidature.

Le ralliement récent de Noël Akossi Bendjo à sa candidature vient renforcer davantage la position de Thiam. Ancien poids lourd de la politique ivoirienne, Akossi Bendjo a choisi de se ranger du côté de la star de la finance mondiale, marquant ainsi une étape clé dans la compétition politique à venir. Le retrait de ce redoutable adversaire laisse désormais Thiam en lice face à trois compétiteurs, dont le poids lourd Maurice Kakou Guikahué.

Tidjane Thiam ne sous-estime pas l’importance du PDCI RDA dans son parcours vers la présidence pour laquelle il s’est ouvertement positionné auprès de ses proches et cadres du parti. Bien que largement apprécié dans toutes les sphères politiques ivoiriennes, il sait que la maîtrise du plus grand parti politique du pays est un passage obligé pour concrétiser ses ambitions présidentielles.

Déclaration des directeurs de campagne de Thiam et Bendjo

Critiqué par certains pour son éloignement des rituels politiques traditionnels, Thiam compte bien démontrer que sa vision moderne et pragmatique peut être la clé d’un renouveau politique en Côte d’Ivoire. Ses détracteurs, qui lui reprochent de ne pas avoir porté les sacs des anciens ou positionné les chaises lors des cérémonies, seront peut-être surpris de voir le financier chevronné arborer fièrement le fauteuil présidentiel du parti.

À la veille du congrès électif prévu le 16 décembre 2023, d’autres ralliements à la candidature de Tidjane Thiam ne sont pas à exclure. Le candidat favori semble ainsi avoir consolidé sa position, faisant de lui le successeur fort probable de son « tonton » Henri Konan Bédié. Tidjane Thiam semble prêt à relever ce défi avec ambition et détermination et les ralliements qui s’opèrent en sa faveur lèvent tous les doutes.

What Next?

Recent Articles