10202020Headline:

Pdci-Rda: Le plan de Bédié pour verrouiller le Bureau politique pour s’unir à Ouattara

ado & bedie

De hauts dignitaires du Pdci-Rda avaient déjà eu vent de ce qui se préparait et en avaient fait écho, il y a quelques jours dans certains médias.

La réunion du Bureau politique de ce parti, prévu pour se tenir le jeudi 18 décembre, s’est annoncée comme une rencontre déjà verrouillée au sommet par le président Henri Konan Bédié en vue d’amener ses partisans à s’aligner derrière l’appel qu’il a lancé le 17 septembre dernier à Daoukro.

Le leader du Pdci-Rda, par ailleurs président de la conférence des présidents du Rassemblement des houphouétistes (Rhdp) a donné des orientations fermes aux militants de son parti et ceux des formations membres de la coalition au pouvoir, à travailler à la candidature unique du président Ouattara aux élections présidentielles de 2015. Mais, ce message n’a pas eu l’écho souhaité chez bien de ses partisans, y compris des cadres de son parti qui ont déclaré leur candidature à l’investiture du Pdci-Rda.

Henri Konan Bédié, qui tient à sa parole donnée au chef de l’Exécutif ivoirien, n’entend pas céder face aux sollicitations et à la pression de ceux qu’il considère comme des ”irréductibles”. Pour contrer ces lieutenants qui ont décidé de le contrarier, le président du Pdci-Rda aurait donné des instructions fermes au secrétariat exécutif de son parti en vue de préparer le Bureau politique dans le sens de l’appel qu’il a lancé en faveur du président Ouattara. La stratégie toute trouvée consisterait à limiter les temps de parole et opérer un passage en force par la lecture d’une motion (voir encadré) déjà préparée, et qui serait endossée par ce Bureau politique. Le document, déjà prêt, aurait fui des locaux du secrétariat exécutif pour atterrir entre les mains de certains barons.

Dans ce texte supposé être celui qui sera lu aujourd’hui, et dont copie nous est parvenue, le Bureau politique prend acte et marque son «adhésion militante» au projet lancé par le président Bédié. Il l’assure de son soutien et de son engagement à s’approprier ce projet pour le faire aboutir. Tout en insistant sur la finalisation des réglages à opérer avec le président Ouattara, à en croire le document, le Bureau politique demande cependant, au président du parti, «d’accorder une attention particulière à la gestion des différentes ambitions qui s’expriment» au sein du Pdci,en privilégiant, «aussi bien les valeurs démocratiques que l’intérêt de la Côte d’Ivoire».

En clair, sans récuser les velléités de candidatures au Pdci, le texte, qui devrait être lu ce soir, ouvre une brèche subtile, juste pour contenir ces ambitions affichées par des cadres déterminés à affronter Alassane Ouattara aux prochaines élections. Notons-le, le président Bédié est resté formel dans son soutien au président de la République à qui il a encore lancé des fleurs, mardi 16 décembre dernier, dans une adresse délivrée lors de la cérémonie d’inauguration du 3ème pont d’Abidjan, baptisé de son nom. «Cet ouvrage révolutionnaire (le pont Henri Konan Bédié, ndlr) vaut, à lui seul, deux mandats présidentiels pour son grand réalisateur, le président Alassane Ouattara», avait-il lancé, mettant en garde quiconque oserait contrarier les orientations qu’il a données.

De leur côté, des militants du Pdci, notamment de la Coordination du renouveau vivant en Europe, exigent la démission du secrétaire exécutif pour avoir dévié de la ligne tracée par le 12è congrès d’octobre 2013. Ces derniers demandent au président Bédié de «nommer un nouveau secrétaire exécutif qui aura à cœur de défendre les intérêts du parti et non ceux de l’adversaire, un secrétaire exécutif debout, qui verra suffisamment loin pour mieux conseiller le président du parti et lui rendre compte fidèlement des vraies aspirations des militants et créer les conditions de la mobilisation pour notre victoire en 2015».

F.D.BONY

L’inter

Comments

comments

What Next?

Related Articles