06212018Headline:

Pdci-Rda: Les femmes prennent la position sur le parti unifié

Les femmes du Pdci ont échangé hier, au siège de leur parti, à Cocody.

Une rencontre d’information des femmes du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), mercredi 16 mai 2018, sur l’opération de révision de la liste électorale, a viré à à l’apologie du parti unifié.

Ces militantes, membres de l’Union des femmes du Pdci, avaient répondu à l’appel de leurs présidentes respectives, Ehui Agnéro Odette (Ufpdci urbaine) et Véronique Aka (Ufpdci rurale), à la salle « Félix Houphouët-Boigny » de la « maison du parti », à Cocody. La réunion a été sanctionnée par une motion de soutien au parti unifié lue par Ehui Agnéro Odette. Son homologue, Véronique Aka, n’était pas présente à la lecture de la motion. Elle n’avait d’ailleurs pas assisté à la réunion. Présente au siège du Pdci, la vice-présidente de l’Assemblée nationale avait dû répondre à un rendez-vous, à l’extérieur, avance une source qui lui est proche. Mais une autre source introduite explique que Véronique Aka, manquant de lisibilité sur les tenants et les aboutissants de la rencontre, a préféré quitter les lieux bien avant.

La réunion en elle-même a été l’occasion pour la présidente de l’Ufpdci-urbaine, Ehui Agnéro Odette, de sensibiliser sur la question du parti unifié. « Par notre mobilisation, nous voulons affirmer haut et fort que la signature de l’accord politique par le président Bédié nous réjouit à plus d’un titre. D’abord, le président a toujours été notre boussole, il ne peut conduire ses enfants que nous sommes que sur des chemins de paix par des voies de dialogue, loin des palabres inutiles. Ensuite, en homme expérimenté soucieux de la paix et du plein développement de ce pays, il a signé cet accord pour une protection optimale de ses chers enfants que nous sommes, contre toutes formes de conflits afin d’éviter toutes mésaventures. Enfin, le président Bédié fait partie de la race des sages qui, assis, voient loin que nous autres, même débout », a affirmé Mme Ehui. Concernant la révision de la liste électorale, la présidente de l’Ufpdci urbaine a encouragé les femmes à s’impliquer dans le processus.

A la suite de l’épouse de l’ambassadeur de Côte d’Ivoire au Ghana, la ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, membre d’honneur de l’Ufpdci, Raymonde Goudou Coffie, est revenue sur le parti unifié. « On a un grand rôle à jouer. Le président nous a donné la route, il faut que nous sachions comment récupérer ce bout de route pour tracer l’avenir de nos enfants », a dit Raymonde Goudou Coffie aux femmes. « Je demande votre soutien, j’ai besoin qu’on soit solidaires. Le président Bédié n’est jamais sorti de ce qu’il a dit du début jusqu’à la fin. Il a dit : ils étaient deux au départ pour travailler pour le Rhdp. Quand le Rhdp est sorti, ils étaient deux et les autres sont venus se mettre autour d’eux parce qu’ils sont le socle du Rhdp. Donc comment on peut dire que Bédié n’est pas Rhdp ? Bédié est Rhdp puisque dans le rassemblement des Houphouetistes, il y a Houphouët. (…) le président Bédié nous a instruits à travers les différents appels de Daoukro. Il ne faut pas que nous oubliions cela », a dit la ministre de la Santé et de l’Hygiène publique.

 

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment