12142018Headline:

Pdci-Rda: Patrick Achi, le seul membre du gouvernement présent à la cérémonie d’hommage à Bédié à Gagnoa.

Henri Konan Bédié n’est pas content de Patrick Achi. Il ne l’a pas caché dans son entretien, avec ses mots bien pesés, au confrère Le Nouveau Réveil. Il aurait pu taire le nom du ministre, actuel Secrétaire général de la Présidence de la République. Mais, le président du Pdci-Rda a choisi de le nommer publiquement. Comme étant l’homme qui a cherché à lui planter un couteau. Un traitre en quelque sorte dans la cour du roi.

Le ‘’Sphinx’’ de Daoukro, alors même qu’aucune question ne lui a été posée sur le sujet, a estimé bon de se prononcer sur cette histoire de pétition dévoyée avec des délégués de son parti en vue de le contraindre à un dialogue avec les dirigeants du parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp). « Toute ma famille me soutient dans mes décisions. Seul un petit neveu a été berné par Achi Patrick pour faire signer une pétition », a dévoilé le président Bédié. Une révélation qui, loin d’être fortuit, a tout son pesant.

En effet, jusqu’à cette histoire de pétition, l’ancien ministre des Infrastructure passait pour être l’un des proches les plus fidèles à Henri Konan Bédié. Patrick Achi est le seul à avoir répondu à presque tous les rendez-vous du Pdci et de son président. Le 18 août 2018, là où tous les ministres du Pdci-Rda ont brillé par leur absence, le Secrétaire général de la Présidence de la République aura été le seul à prendre part à la cérémonie d’hommage organisée en l’honneur du président Bédié. Tous les intervenants à cette cérémonie, à commencer par le Secrétaire exécutif du Pdci-Rda, Maurice Kakou Guikahué, avait loué et salué le courage du plus proche collaborateur actuel du chef de l’Etat.

A Daoukro, à chacun des grands rendez-vous convoqués par le président Bédié, le député Pdci et président du Conseil régional de la Mé pour le compte du Pdci-Rhdp, a répondu toujours présent. Au point de susciter l’admiration des ‘’anti-parti unifié Rhdp’’, ces derniers le considérant comme un ‘’brave soldat, loyal à son président’’.

En dévoilant son nom publiquement dans l’affaire de la pétition échouée, Henri Konan Bédié dénonce son Judas qu’il livre à la vindicte de ses partisans désormais au fait de ce qui restait jusque-là secret pour le concerné comme pour les premiers dirigeants du Pdci-Rda. Voilà qui va susciter désormais, de la méfiance envers le ministre Achi, présenté comme la taupe dans son entourage.

F.D.B

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment