02232024Headline:

PDCI RDA : Vers le grand consensus autour de Tidjane Thiam

L’élection du président du PDCI RDA prévue le 16 décembre pourrait se transformer en une célébration de la désignation de Tidjane Thiam à tant que président du parti fondateur de la Côte d’Ivoire moderne. Le consensus prôné par le président Cowply Boni est en passe de se faire autour de la star de la finance mondiale.

Dès les premières heures du débat sur la succession de feu Henri Konan Bédié, l’idée d’un consensus avait été évoquée par le président Cowply Boni. Ce consensus devrait bien se faire autour de Tidjane Thiam au regard de l’évolution de l’actualité au sein du parti.

Ces derniers jours, le professeur Maurice Kakou Guikahué et Noël Akossi Bendjo ont été informés de l’irrecevabilité de leurs candidatures pour la présidence du PDCI RDA. Cette décision notifiée officiellement à chacun de ces deux candidats n’a pas été attendue par Bendjo, qui avait déjà apporté son soutien à Thiam.

Il restait la réaction du Professeur Maurice Kakou Guikahué qui en a pris acte sous fond d’amertume dans son communiqué diffusé à cet effet. Le parti justifie le refus de ces deux candidatures par le fait que les deux candidats refusés sont sous contrôle judiciaire. En effet, le PDCI ne peut se permettre d’élire à sa tête un président tenu en laisse par la justice ivoirienne pour des raisons évidentes.

Maurice Kakou Guikahué a confirmé les raisons du refus de sa candidature sans dire clairement s’il allait contester la décision devant la justice ou s’il apportait son soutien à Tidjane Thiam comme l’a fait Noël Akossi Bendjo.

Mais selon son entourage, il n’envisagerait aucun recours devant la justice, refusant de faire naître une fissure au sein de la formation fondée par feu Felix Houphouet Boigny. Maurice Kakou Guikahué pourrait donc bien apporter son soutien à Thiam à son tour dans les prochains jours.

Jean-Marc Yacé, le maire de Cocody, et Moïse Koffi Kouamoué négocieraient eux également pour entrer dans le consensus autour de Tidjane Thiam. Ces deux adversaires de poids plume du parti pourraient, par leur décision, éviter une élection à Tidajne Thiam, à qui Me Kouassi Kouamé Patrice, dit KKP, rapproche de n’avoir jamais porté de chaise lors de cérémonies du parti.

Koffi Kouamoué et Jean-Marc Yacé attendus
Il faut noter que par son lobbying auprès du président français Emmanuel Macron, Tidjane Thiam a empêché l’arrestation du Président Henri Konan Bédié par les autorités ivoiriennes, comme cela a été révélé par Afrique Intelligent, sur la base d’un enregistrement audio détenu par les autorités.

Le parti de Felix Houphouet Boigny a besoin à sa tête d’un homme puissant, sans problème avec la justice et capable de rivaliser avec le chef de l’État actuel, M. Alassane Ouattara. Grâce à son puissant réseau dans le monde, Tidjane Thiam a le profil parfait du président idéal pour le PDCI. D’office candidat à la présidentielle de 2025, il aura ainsi le temps de construire avec les forces vives du parti sa stratégie pour cette élection décisive pour la Côte d’Ivoire.

Les prochains jours s’annoncent riches en revirements du côté du PDCI après les hors-jeu de Maurice Kakou Guikahué et de Noël Akossi Bendjo. Jean-Marc Yacé et Moïse Koffi Kouamoué devraient se prononcer sur leur candidature avant le 16 décembre prochain.

What Next?

Recent Articles