07032020Headline:

« Pendant ces trente années de combat dans l’opposition, jamais je n’ai pris une arme contre une institution de ce pays », Laurent Gbagbo

L’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo, libre de tout mouvement depuis le jeudi 28 mai 2020, a célébré le dimanche 31 mai, ses 75 ans anniversaire.

« Pendant ces trente années de combat dans l’opposition, jamais je n’ai pris aucune arme contre aucune institution de la Côte d’Ivoire. Jamais, pendant ces trente années, alors que je subissais les affres de la prison – mon père a été en prison, moi-même j’ai été en prison, mon oncle a été en prison, mon épouse a été en prison, mon fils a été en prison, ma sœur a été en prison-mais jamais, jamais, nous n’avons songé à prendre les armes contre la Côte d’Ivoire. Parce que nous croyons en nous. Parce que nous avons confiance en nous.

Et nous avons confiance en notre relation avec le peuple. Nous savions que, tôt ou tard, ce peuple-là, que nous défendions, allait nous reconnaître et nous donner le pouvoir. Quand on a confiance en soi, on ne prend pas les armes pour faire la guerre civile. Quand on a confiance en soi, on ne cherche pas les fusils comme moyen d’accession au pouvoir.

J’engage les hommes politiques ivoiriens à prendre la voie de la responsabilité. Je les engage à être responsables et à penser à la Côte d’Ivoire. Je les engage à être responsables et à penser au développement de la Côte d’Ivoire. Je les engage à cela.

La Côte d’Ivoire, la Côte d’Ivoire, la Côte d’Ivoire ; tel doit être notre souci permanent, si nous voulons faire la politique. Et, si on veut faire de la politique, alors qu’on laisse la politique à ceux qui savent la faire. Un faiseur de coup n’est pas un homme politique »

Lire sur Yeclo

Comments

comments

What Next?

Related Articles