03292017Headline:

PHOTOS :Figayo (Yopougon): “Pari de la mobilisation -1er Meeting réussi par la CNC”

cnc meeting

Malgré l’autorisation des autorités administratives ivoiriennes intervenue très tard dans la nuit du vendrdi à samedi (1 heure du matin), dans une volonté manifeste de tuée dans l’œuf toute démonstration de force de l’opposition, ce samedi 20 juin 2015, la Coalition Nationale pour le Changement a tenu un meeting à la place Ficgayo de la commune de Yopougon (Ouest d’Abidjan).

Et, comme l’on pouvait s’y attendre, la CNC a réussi son premier meeting populaire, tant la mobilisation était importante. “La peur a désormais changer de quand”

Près de 800 policiers et gendarmes ont assurés la sécurité de ce meeting de Yopougon. L’ancien Premier ministre Charles Konan Banny, l’ancien président de l’Assemblée nationale Mamadou Koulibaly, Abou Drahamane Sangaré président du Front populaire ivoirien ( FPI, tendance pro-Gbagbo), le Député Bertin Konan Kouadio dit KKB, Kablan Brou, Michel Gbagbo, Laurent Akoun…étaient présents. Ils sont arrivés à la place Ficgayo, lieu du meeting, sous haute escorte des forces de l’ordre.

Selon Bruno Gnaoulé Oupoh, président du Comité d’organisation, « Le meeting du samedi 20 juin est donc la sortie officielle de la CNC. Ses objectifs sont ceux contenus dans la charte, à savoir attirer l’attention du pouvoir en place et de l’opinion tant nationale qu’internationale sur l’absolue nécessité de créer les conditions d’élections justes, transparentes, démocratiques et inclusives, par le strict respect de la Constitution, en instaurant un environnement sociopolitique apaisé qui impose la libération de tous les prisonniers politiques, principalement du Président Laurent Gbagbo et le retour sécurisé des exilés » , indique le cadre du Front Populaire Ivoirien (FPI) , avant d’ajouter .

« La CNC pense que le moment est venu de faire sa sortie officielle pour afficher ses objectifs en révélant au peuple ivoirien et à l’ensemble de la communauté internationale, par une mobilisation massive, que cette structure qui vient de naître constitue une alternative démocratique crédible, face aux dérives autoritaires et totalitaires du pouvoir Ouattara. »

La CNC a programmé deux autres dont l’un à Koumassi (Sud d’Abidjan) le 27 juin et l’autre le 8 juillet au Plateau à la place de la République.La CNC revendique la dissolution de l’actuelle Commission électorale indépendante (CEI) chargée d’organiser l’élection présidentielle d’octobre prochain qu’elle juge déséquilibrée et proche du pouvoir

Photo de Charles Konan Banny.
Photo de Charles Konan Banny.
Photo de Charles Konan Banny.
Photo de Charles Konan Banny.
Photo de Charles Konan Banny.
facebook

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment