08212017Headline:

PHOTOS/Côte-d’Ivoire:Provocation ou Mode ? Malgré l’interdiction tous «Les enfants des mutins» en tenues militaires à Bouake et..

Alors qu’ils sont interdits depuis 2011, les vêtements civils militaires ont massivement fait leur réapparition dimanche à Bouaké comme constaté sur place par KOACI.

Telle une provocation d’envergure après la mutinerie et les actions des démobilisés qui ont fait trembler le pays et sa classe politique dirigeante, à l’occasion de la fin du ramadan, une multitude de jeunes issus de quartiers musulmans de tout sexe est sortie habillée de treillis militaires.

Conscients au constat de braver l’interdiction, au marché central on ne comptait plus les commercants qui étalaient dans leurs stands depuis jeudi les bandes de tissus militaires, tee-shirt, short et pantalon de camouflage principalement importés du Nigeria.

“C’est parti comme des petits pains” expliquera monsieur Koné, un commerçant importateur interrogé. Interpellé sur l’interdiction et les risques quant à la vente de ces tissus ou vêtements, sa réponse sera aussi froide que provocante. “Oui je sais mais ils (les autorités) n’ont qu’à essayé de venir dire quelque chose ici et ils verront, s’ils n’ont pas compris les dernières fois (mutineries…, ndlr), ils n’ont qu’à nous laisser tranquille faire nos affaires, eux ils volent l’argent du pays à Abidjan et nous on se débrouille avec ce que l’on peut ici”.

Au delà de Bouaké, la provocation s’est emparée de Korhogo et Odienné, où, toujours selon des témoins sur place, des jeunes portaient également ces vêtements, véritable doigt d’honneur aux lois du pays.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment