10172018Headline:

Plainte contre le Pdci, le juge des référés rendra son verdict le 19 septembre …

Le verdict de l’affaire du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci-Rda) contre N’Guessan Koffi Jérôme, dans sa plainte visant à invalider les décisions ayant sanctionné la réunion du Bureau politique du 17 juin 2018, a été mise en délibérée pour le mercredi 19 septembre 2018, avons-nous appris le vendredi 14 septembre,de sources proches du dossier.

« Le juge des référés va rendre son verdict le mercredi 19 septembre », a indiqué notre interlocuteur. N’Guessan Koffi Jérôme, l’ex-membre du Bureau politique, radié à la suite de sa plainte contre son parti, que nous avons joint au sortir de l’audience, a affiché une assurance sans borne, quant à l’issue de ce procès. « L’affaire est mise en délibéré pour le 19 septembre… Toutes les décisions prises à ce Bureau politique du 17 juin 2018 seront annulées. Bédié va convoquer une nouvelle réunion du Bureau politique devant Huissier. Et, à cette réunion, nous allons tout faire pour que Bédié et Ouattara soient ensemble dans le Rhdp unifié. Nous allons définir, à chaque Bureau politique, un cadre de travail cohérent pour tous les enfants d’Houphouet-Boigny… Nous irons jusqu’au bout de notre action », a martelé cet administrateur civil.

Selon lui, la requête devant le juge des referés n’a d’objectif que « de suspendre toutes les décisions prises par le Bureau politique », des 17 juin 2018, « en attendant « que le juge de fond n’analyse la demande d’annulation de ces décisions contenues dans la première plainte ». N’Guessan Koffi Jérôme dit fonder sa plainte sur « des irrégularités constatées lors du Bureau politique du 17 juin ». Elles ont pour noms, entre autres, « absence d’une liste de présences, manipulation des conclusions de cette réunion ; troubles qui ont émaillé la réunion, le refus de donner la parole à tous les inscrits, la présence dans la salle de personnes non membre du bureau politique ».

Hier (vendredi, Ndlr), face au juge, les avocats du Pdci-Rda ont été interrogés sur les arguments qui fondent la plainte de N’Guessan Jérôme, notamment, l’absence des listes de présence du 17 juin 2018 et les circonstances, dans lesquelles la réunion a pris fin. Les deux parties se retrouveront mercredi 19 septembre 2018 au parquet d’Abidjan. C’est ce jour-là que le juge des référés rendra son verdict. En toile de fond, la mise à la touche du président du parti démocratique de Côte d’Ivoire ( Pdci-Rda), Henri Konan Bédié et l’absorption de ce parti par le Rhdp unifié que préside El Hadj Alassane Ouattara, chef de l’État.

AIP

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment