07182024Headline:

Pluies diluviennes sur Abidjan : Le gouvernement apporte sa compassion aux victimes et rassure

Le ministre de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité, Bouaké Fofana, a effectué le lundi 17 juin, une visite de terrain sur plusieurs sites impactés.
Le gouvernement ivoirien n’est pas insensible au drame qui a frappé plusieurs familles abidjanaises suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues ces trois derniers jours sur la capitale économique.

Le ministre de l’Hydraulique, de l’Assainissement et de la Salubrité (Minhas), Bouaké Fofana, a, à la suite de ces intempéries qui ont causé des décès, traduit la compassion du gouvernement aux familles endeuillées et aux personnes qui ont perdu des biens.

Il s’est exprimé sur la situation le lundi 17 juin 2024, au terme d’une visite de terrain à Abobo, Bingerville, Cocody et Yopougon.

Bouaké Fofana a rassuré que les dispositifs d’assainissement et de drainage mis en place par l’Etat de Côte d’Ivoire fonctionnent bien.

Ces ouvrages, souligne-t-il, ont permis de juguler les effets des grosses averses qui ont provoqué des inondations par endroit. « Le gouvernement est au travail pour limiter les dégâts en saison des pluies », a martelé le Minhas.

Le ministre en charge de l’Assainissement a expliqué que les pluies ont atteint des niveaux exceptionnels. Hormis Port-Bouët, qui a enregistré 42 mm de pluie, en dessous du seuil d’alerte de 50 mm, la plupart des autres communes d’Abidjan ont reçu d’énormes quantités d’eau. 108 mm de pluie sont tombés sur Marcory, 190 mm sur Abobo et 214 mm sur Yopougon.

« Ces niveaux qui dépassent de deux à quatre fois le seuil d’alerte, ont causé de nombreux dégâts, ont fait plusieurs blessés et des pertes en vie humaine », a relevé Bouaké Fofana. Qui avait à ses côtés le directeur général de l’Office national de l’assainissement et du drainage (Onad), Amara Sanogo, et des experts du Bureau national d’études techniques et de développement (Bnetd).

Il a appelé les Ivoiriens à la prudence et à la vigilance en cette période de pluie. Le ministre a également recommandé aux automobilistes d’être disciplinés. Il s’est, par ailleurs, félicité de la résistance de l’ouvrage d’assainissement d’Abobo, construit récemment grâce à un financement de la Banque mondiale dans le cadre du Projet d’assainissement et de résilience urbaine (Paru).

« Abobo est un bel exemple du bon fonctionnement des ouvrages d’assainissement. Malgré les 190 mm de pluie, il n’y a pas eu d’inondation dans le quartier », a clamé Bouaké Fofana.

 

What Next?

Recent Articles