07212024Headline:

Politique : à quelques heures de l’investiture d’Alassane Ouattara, Franklin Nyamsi dévoile le responsable du Chaos en Côte d’ivoire

<< si le président Alassane Dramane Ouattara doit être candidat pour un troisième mandat se sera le CHAOS en côte d’ivoire. >>,le concept de Chaos selon le Docteur en droit Cissé Ibrahim Bacongo


Selon le Docteur en droit, lecteur et corédacteur de la constitution ivoirienne
M. Cissé Ibrahim Bacongo, a démontré que le président Alassane Ouattara ne sera pas légitime et légal de la république.
Cependant, il deviendra un chef de fraction et il sera combattu par tous les ivoiriens comme tel, parcequ’il n’aura plus la légitimité et la légalité pour exercer le titre de président de la côte d’ivoire pour avoir violé l’article 55 de la constitution ivoirienne.
Ouattara est le responsable du désordre total et d’une instabilité permanente en côte d’ivoire au point que ces maux se sont installés dans l’esprit des ces ministres. Nous avons comme pour exemple le sinistre porte-parole le Ministre M. Tiemoko Touré qui s’exprimant devant la presse a lui-même dit qu’il y aurait un événement spécial lié a la célébration du ” 3 ème mandat d’Alassane Ouattara “. Son porte-parole a bien utilisé cette expression qui ne correspond a aucun des thèmes de la constitution ivoirienne, et dans la même déclaration, l’individu en se mangeant la langue et les lèvres se corrige en disant excusez moi c’est plutôt le 1er mandat de la troisième république. Celle-ci également n’est pas non plus constitutionnelle. Car il n’y pas dans la constitution ivoirienne l’ombre de la possibilité d’un premier mandat de troisième république. L’article 55 est univoque, c’est la même univocité qui caractérise l’article 6 de la constitution française, il en est de même pour l’article 66 de la constitution ghanéennes. Ce sont des articles qui ont tous un sens univoque qui ne peuvent etre interprété d’une aucune autre manière.
La constitution est en faveur du peuple et elle le protège.
Ouattara a violé la constitution, il s’en suit que combattre Ouattara c’est défendre la constitution parcequ’il est anti et extra-constitutionnel. De ce fait le peuple de côte d’ivoire n’a qu’une seule activité politique et majeur , c’est de restaurer la démocratie a laquelle il a droit, restaurer l’ordre constitutionnel violé depuis le 6 Août 2020 par Alassane Ouattara.
Aucun pouvoir n’a jamais pu se stabiliser en massacrant une partie de sa population. Depuis son accession au pouvoir Ouattara ne fait que massacrer le peuple ivoirien. Il a régulièrement assassiné les ivoiriens pour s’imposer a leur tête :
En 1991 = Les tueries de Yopougon et dans les résidences universitaires …
En 1992 = Brutalisé l’opposition …
En 1993 = Coup d’État échoué …
En 1999 = Coup d’État en tuant le peuple ivoirien …
En 2000 = Coup d’État, le complot du cheval blanc…
En 2001 = Coup d’État, le complot de la Mercedes noire…
En 2002 = Coup d’État qui s’est mué en rébellion et en partition du pays …
En 2010 = il n’a pas reconnu la victoire de Gbagbo lançant ainsi une guerre de conquête au cours de laquelle plus de 3.000 ivoiriens ont perdu la vie. …
Alassane Ouattara ne fait que recommencer ce qu’il a toujours fait en côte d’ivoire depuis 1989, car a chaque fois qu’il est en difficulté il organise des tueries soit entre les ivoiriens soit tout simplement contre les ivoiriens, soit il oppose les ivoiriens les uns aux autres a son profit, soit il s’oppose a tous les ivoiriens en utilisant des milices beaucoup sanguinaires.
La force répressive de Ouattara est tout simplement des miliciens recrutés parmi les délinquants les plus dangereux et immoraux dans la sous-region ouest Africaine. Et ce sont eux qui sont le fer de lance de la répression et de la terreur contre le peuple ivoirien. Et de surcroît, ces miliciens terrorisent même, la police, la gendarmerie et l’armée ivoirienne.
Ouattara a choisi d’imposer au peuple de côte d’ivoire une razzia. Une razzia qui s’impose aux civils, aux policiers, aux gendarmes et aux militaires ivoiriens. Nous assistons a la mise en place de forces parallèles qui ne sont pas contrôlées par les hiérarchies classiques de l’armée et qui agissent dans l’impunité la plus totale. Ouattara repose actuellement son pouvoir sur des forces qui sont totalement anti-ivoirienne, il s’est constitué des milices contre toutes les forces vives de la côte d’ivoire.
Alassane Ouattara se comporte maintenant comme étant ouvertement un colon noir. Il se considère comme en position de coloniser la côte d’ivoire.
Sinon, Quelles sont les voies prépondérante que nous entendons maintenant en côte d’ivoire, dans le gouvernement fantoche de Ouattara ?
Ce sont tout simplement deux voies qui tonnent de manière régulière. Tous des individus issus de l’immigration sous-regionale qui ont maintenant le monopole de la parole en côte d’ivoire.
1er voie qui tonne : Alassane Ouattara ( voltaïque ) / Téné Birahima (voltaïque )
2ème qui tonnent : Adama bictogo ( voltaïque ) véritable chef du gouvernement.
Ils sont tous des voltaïques d’origine. Ce sont eux qui donnent toutes les instructions pour martyrisér le peuple souverain de côte d’ivoire. Rappellez-vous de l’échange entre Bictogo et Adjoumani qui a échappé par la presse. Bigtogo directeur exécutif du RHDP donne des ordre d’une manière tres peu cavalière a un ministre haut gradé que lui, a savoir le ministre Kobenan Adjoumani individu caméléonique porte parole du RHDP de repondre aux questions et Adjoumani qui répond par la suite en disant : Ha non hein, djo je n’ai pas envie de me faire taper dessus, je ne vais pas repondre a une seule question.
Le gros Adjoumani a l’intérieur du régime Ouattara est déjà un martyre qui se fait taper dessus par Ouattara, Téné Birahima, Adama Bictogo et Mamadou Touré ( Origine étrangère ) qui finit par laisser échapper sa complainte dans le micro que tout le monde entend.
Adama Bigtogo est de père et de mère voltaïque à qui la nation ivoirienne a donné la nationalité ivoirienne menace aujourd’hui tous les ivoiriens qui s’opposent a lui sans distinction. La structure du régime Ouattara est une razzia.
Alassane Ouattara est dans un schéma colonial. Avant il avait réussi a opposer, a diviser et a monter les ivoiriens les uns contre les autres, mais maintenant il en difficulté car tout es dévoilé, les ivoiriens savent maintenant qu’il les a toujours opposé les uns contre les auttres :
Dans les années 90, il a opposer les Djeni Kobenan a Henri Konan Bedié.
Apres il a opposé Laurent Gbagbo a Henri Konan Bedié, dans les mêmes années il opposé le Gal Gueyi a Laurent Gbagbo
Apres il opposé Guillaume Soro a Gbagbo …
Aujourd’hui il a emprisonné tous les fils de chaque région de la côte d’ivoire.
Maintenant tous les vrais fils de la côte d’ivoire ont compris comment Ouattara fonctionne et c’est ce qui précipitera sa chute imminente dans les jours avenir. …

Peuple ivoirien, maintenez toujours en éveil la soif de restaurer la démocratie en côte d’ivoire. Combattre Ouattara c’est restaurer l’ordre constitutionnel. Restez toujours mobilisé car la victoire est plus proche que vous ne le pensiez.
Vive la démocratie en côte d’ivoire. Merci
Professeur agrégé de philosophie, Franklin Nyamsi, natif du Cameroun et citoyen français d’adoption, travaille dans le champ déterminé de la démocratisation et du cosmopolitisme du continent africain.
Agrégé de philosophie, Docteur de l’Université Charles de Gaulle Lille 3.

What Next?

Related Articles