08192017Headline:

Port-Bouët: Après la destruction des habitations, le bord de la mer devient un nid de bandits

deguerp

Les habitants de la baie marine de Gonzagueville, Adjouffou, Jean Folly… dans la commune de Port Bouët, ont été déguerpis, tant de leurs biens meubles que d’immeubles, en novembre 2014.

Mais cet espace qui, depuis, laisse apparaître une belle vue sur la mer, pour les passants, est devenu un nid de bandits, comme ce l’est dans des pays de la sous-région. De fait, il ne se passe plus de jour sans que l’on n’apprenne des cas de vol, surtout la nuit. Ainsi, le jeudi 15 janvier 2015, autour de 21H, à Adjouffou, une 4X4 stationnée au bord de l’autoroute en construction, du côté de la mer a été vidée de son contenu. Un sac de voyage, des ordinateurs et téléphones portables ont été emportés par les bandits.

Le propriétaire qui ne doutait de rien parce que les portières n’avaient pas été défoncées, s’en est rendu compte, au moment où il enfoncera la clé pour les décondamner. Grande a alors été sa surprise. «Le bord de la mer est devenu très dangereux. Lundi, vers 22H, j’étais descendu du véhicule de transport, du côté de la mer, vers l’ex escale des princes. J’avais mon téléphone à mon oreille en train de communiquer quand un jeune homme, en courant, me l’a arraché et a poursuivi sa course vers la mer. J’étais comme hypnotisé et je l’ai regardé disparaître », nous a confié G. Prosper, employé d’une société de distribution.

Une autre victime des bandits se précipite, depuis quelque temps, pour traverser la voie avant que le véhicule ne démarre. « Il y a quelques jours, quand je suis descendu de la voiture, deux personnes sont sorties de nulle part. Elles m’ont arraché mon sac à main. Comme il n’y a pas de lumière, je n’ai pas osé les poursuivre. Il était 21H », a-t-elle relevé. Comme on le voit, il y a danger à être au bord de l’autoroute en construction, la nuit.

Dominique FADEGNON

Soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment