07232017Headline:

Porte-parole”Ex-combattants de Bouaké ne voulons plus discuter avec un ministre,nous voulons voir le president”

« Nous n’arrivons même pas à se nourrir », porte-parole des ex-combattants de Bouaké

Il est fort probable que les ex-combattants démobilisés de Bouaké seront reçus par le président Ouattara, ce mercredi 10 mai à Abidjan. Ces soldats profiteront lors de cette rencontre, pour exposer clairement leurs doléances. Selon eux, leurs problèmes sont d’ordre humanitaires et qu’il est difficile pour eux d’arriver à se nourri correctement. Ils comptent ainsi sur le Chef de l’Etat pour leur venir en aide.

Les ex-combattants et soldats démobilisés de Bouaké par la voix d’un des leurs, ont affirmé que leur intention n’était pas de déranger la population. Seulement ils ont beaucoup de problèmes qui les poussent parfois à enfreindre la loi. Selon leur porte-parole, leur problèmes sont d’ordre humanitaires car nombreux sont certains parmi eux qui n’arrivent même pas à avoir un repas par jour.

« A Abidjan, c’est le président de la République qui va nous recevoir. Nous avons décidé ne plus discuter avec un ministre. Si nous partons… nous espérons être reçu le même jour parce que nous ne voulons pas dormir à Abidjan », a déclaré leur porte-parole.

Il a ajouté par la suite que les ex-combattants qui iront en délégation de 30 à 40 personnes à Abidjan, sont dans un esprit de discussions et poser clairement leurs problèmes. Il a également voulu préciser que les soldats démobilisés de Bouaké avaient manifesté ce lundi les mains nues, et qu’ils n’étaient pas coupable des coups de feu entendu à travers la ville.

par Christ Boli

autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment