12172018Headline:

Pour le 25ème anniversaire du décès d’Houphouët-Boigny, que va-t-il se passer à Yamoussoukro, ce jour ?

Bédié et Ouattara, ils se rencontraient ainsi froidement, le 27 octobre dernier, à la cathédrale d’Abidjan à la messe de requiem de l’ex-maire de Port-Bouët, Hortense Aka-Anghui.
Que va-t-il se passer à Yamoussoukro, ce jour ? La décrispation souhaitée par certains entre le Pdci-Rda et le parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes va-t-il connaître ses premiers signes au pied de la Basilique Notre Dame de la Paix ? Où Yamoussoukro va-t-il approfondir davantage les clivages ? On peut se poser à bon droit ces questions eu égard à ce qui pourrait se passer dans la capitale politique ivoirienne, ce vendredi 7 décembre 2018.

En effet, cette date marque le 25ème anniversaire du décès de feu Félix Houphouët-Boigny, père de la nation ivoirienne et fondateur du Pdci-Rda. La Fondation Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la Paix a décidé de commémorer cet anniversaire. Elle a annoncé une messe d’action de grâce, prévue à 10h30, à la cathédrale Saint Augustin de Yamoussoukro dédiée au défunt. A cette messe, la haute direction du Pdci-Rda conduite par le président Henri Konan Bédié lui-même, ainsi que les cadres de ce parti ont décidé de se mobiliser masivement pour rendre un hommage spécial à leur mentor.

De leur côté, les dirigeants du parti unifié du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) n’entendent pas manquer cette occasion de se souvenir de celui dont il se réclament de sa philosophie. Le président de la République, président du Rhdp, le vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan et les ministres et hautes personnalités issus du Pdci-Rda dont certains ont décidé de s’afficher clairement pour le parti unifié, sont également annoncés dans la capitale politique ivoirienne. Chacun des deux camps se réclament l’héritage politique du ”Bélier” de Yamoussoukro, l’ambiance risque d’être quelque peu électrique.

Il pourrait y avoir de la foudre en l’air au village de « l’Apôtre du dialogue et de la paix ». Ce dialogue et cette paix dont les héritiers ont encore du mal à s’inspirer. Au pied de la Basilique ce vendredi, le protocole pourra se retrouver très embarrassé. Bien évidemment si les présidents Bédié et Ouattara confirmaient leur arrivée. Car, au dernier moment, pour éviter tout engrenage, il se murmure que le ”Sphinx” de Daoukro envisagerait de renoncer à ce voyage et de se laisser représenter par son chef du Secrétariat exécutif, le professeur Maurice Kakou Guikahué.

F.D.BONY

Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, la reprise des articles de linfodrome.ci, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment