07152018Headline:

Pour réclamer leurs perdîmes: Des agents de l’enrôlement manifestent à Soubré; La décision du responsable local de la CEI

Un mouvement d’humeur a été observé par des agents des opérations d’enrôlement, ce jeudi 28 juin 2018, à Soubré, pour réclamer le paiement de leurs perdiems à la Commission électorale indépendante (Cei).

Des agents enrôleurs au cours de l’opération de révision de la liste électorale, qui a pris fin le dimanche 24 juin dernier, ont bruyamment manifesté ce jeudi 28 juin 2018 devant les locaux du Trésor de Soubré. Ces agents mécontents exigent le paiement de leurs perdiems après la fin de l’opération. Ils ont tenté de s’en prendre au président local de la Commission électorale indépendante (Cei), qui a réussi à être exfiltré de leurs griffes. « Ce matin, nous nous sommes rendus au Trésor de Soubré pour le paiement de nos perdiems. Mais, il s’avère qu’il y a un souci de cartes mémoires qui manquent dans certaines tablettes utilisées pour l’opération. Ce qui a conduit à la suspension du paiement des primes. Pourtant, la Ceci avait déjà commencé à payer une première vague. C’est injuste, et nous ne nous reconnaissons pas dans le manque de ces cartes mémoires. Surtout qu’après la fin de l’opération le dimanche 24 juin, nous avons rendu les appareils aux différents responsables qui ont même mentionné ‘’R.A.S’’ dans leurs rapports », a fait savoir Logbo Gogui Claude Stéphane, agent technique de l’enrôlement au niveau de Grand-Zattry.

A l’écouter, la Commission électorale indépendante locale avait déjà commencé à payer une première vague lorsqu’en cours de chemin le paiement a été interrompu pour demander à une autre vague d’attendre. Le temps de solder la question des cartes mémoires disparues dans les machines. « Nous trouvons cela injuste, c’est pourquoi nous nous sommes rendus à la préfecture pour rencontrer le premier responsable de la Région, Alliali Kouadio, préfet du département de Soubré. Une rencontre suite à laquelle le calme est revenu. Jusque tard dans l’après-midi, les agents étaient encore dans les locaux du Trésor de Soubré où le paiement des primes a repris et se poursuivait. Quant à Soro Gnéto, responsable local de la Cei locale qui a réussi à fuir ce mouvement d’humeur, toutes nos tentatives pour le joindre sont restées vaines.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment