10312020Headline:

Pourquoi On s’arrache ”Maman Gbagbo”, Ouattara pas encore rassuré

maman gbagbo

Ouattara et Bédié pas encore l’abri

En prélude à l’élection présidentielle dans moins d’un an, les tractations vont bon train au sujet de la candidature au sein du rassemblement des houphouëtistes. La direction du Rassemblement des Républicains (RDR) a rencontré, à Daoukro, le président Bédié du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) pour lui dire merci de son soutien à la candidature unique de Ouattara à la présidentielle de 2015. Ce dernier, à en croire Le Mandat, a affirmé que « c’est un appel de raison » qu’il a lancé. Bédié a rassuré la délégation du RDR qu’au PDCI, « les militants sont déjà en ordre de bataille pour convaincre ceux qui reste encore à convaincre pour l’aboutissement heureux de la candidature du président Ouattara à l’élection de 2015 ». Or Soir Info fait des « révélations sur des cadres du PDCI qui veulent affronter Ouattara ». Le député Kouadio Konan Bertin (KKB) dit qu’il n’hésiterait pas à se présenter en candidat indépendant si son parti ne désignait pas de candidat. Quant à Banny, il poursuit sa réflexion par rapport à sa candidature. Essy Amara démarché par un groupe de personnes pour être le candidat du parti, lui veut avoir le soutien du PDCI. Information que le journal tire de Jeune Afrique. Parlant d’Essy Amara qui pourrait être un candidat contre Ouattara, L’inter donne sa position par rapport à cette sollicitation. Citant Jeune Afrique, le journal rapporte que Essy Amara « se montre de moins en moins insensible aux amicales pressions de ses thuriféraires ». Et L’Expression de demander si vraiment Essy veut affronter Ouattara. Lui qui a accompagné le président ivoirien à la 69e session de l’Assemblée générale de l’ONU et qui lui a apporté son expertise et son carnet d’adresse au niveau de la diplomatie onusienne. Mais le journal estime qu’à « 70 ans », avec « une santé peu chancelante » qui l’oblige à souvent prendre la canne, « il sera difficile pour Essy d’arpenter les routes du pays pour solliciter les suffrages des Ivoiriens. »

”Maman Gbagbo” tiraillée

 

Rentrée en Côte d’Ivoire dimanche dernier après un exil de 4 ans au Ghana, Gado Marguerite, mère de Laurent Gbagbo est au centre de controverses. Chacune des parties sur la scène politique ivoirienne s’arrache son retour. Dans ce sens, Le Patriote indique qu’elle est revenue après s’être soulevée contre les cadres du parti fondé par son fils. « Retour d’exil de Maman Gbagbo : comment la vieille s’est révoltée contre le FPI », titre en manchette le journal. « Ayant compris qu’elle était utilisée pour des desseins politiques et que sa vie importait peu à ceux qui l’utilisaient, elle a crié son ras-le-bol avant d’entamer une grève de la faim il y a une semaine. Devant la dégradation de son état de santé, les Faucons qui l’ont pris en otage depuis plusieurs années ont lâché prise. Ainsi, elle a été mise dans une voiture pour Abidjan avant-hier », relate le quotidien.

De son côté, Nord-Sud Quotidien fait savoir que la mère de l’ex-président est internée dans une clinique de la place. « Selon nos informations, la vieille dame, dès son retour au pays, a été internée à la PISAM où elle reçoit les soins que nécessite son état. Elle devrait également subir une batterie d’examens, tout çà, aux frais de l’Etat. Dès qu’elles ont appris son retour, les autorités, selon nos sources, ont donné des instructions pour que la mère de l’ex-chef d’Etat soit traitée avec beaucoup d’égard », indique le journal.

Du côté des journaux proches de l’opposition, on n’a pas la même lecture de la situation. C’est le cas de Le Temps. « Après l’arrivée de Maman Gbagbo, à Abidjan : Koudou Jeannette clarifie tout ». « Nous n’avons jamais demandé au régime de l’interner dans un hôpital. Elle n’est pas malade. Si c’était le cas, nous n’avons pas besoin de l’aide du régime. Ils veulent faire une récupération politique. Aujourd’hui, le régime est dans les problèmes donc, il chercher à redorer son blason », a déclaré Koudou Jeannette.

Dans le même sens, Notre Voie livre ‘’les mises au point’’ de la famille Gbagbo concernant ce retour. « La grande famille Gbagbo Koudou a accueilli avec responsabilité, dignité et dans la sérénité le dimanche 12 octobre 2014, sa matriarche, Mère et Grand-Mère Gado Marguerite, Mère du Président Laurent Gbagbo après plus de 3 ans d’exil au Ghana. Ce retour a été motivé par le choix de ses enfants de lui permettre de vivre à nouveau dans l’unique milieu qu’elle ait jamais connu », indique un communiqué de la famille Gbagbo publié par le quotidien.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles