07222018Headline:

Poursuites contre les pro-Ouattara à la CPI.

Lors d’une rencontre avec des journalistes africains à La Haye, siège de la Cour pénale internationale (CPI), un membre de l’équipe de Fatou Bensouda a donné des informations sur les procédures contre les partisans présumés d’Alassane Ouattara.

Au cours d’une rencontre avec des journalistes africains à La Haye, siège de la Cour pénale internationale (CPI) le mercredi 11 avril 2018 à laquelle a pris part Linfodorme, Dahirou Sant-Anna, membre de l’équipe de Fatou Bensouda s’est prononcé sur les procédures annoncées à l’encontre des partisans d’Alassane Ouattara.

Dénommé ”Côte d’Ivoire 2”, le dossier suit son cours, a indiqué le collaborateur de la juriste gambienne. « Toutes les parties impliquées font et feront l’objet d’enquêtes. Des enquêtes sont en cours et se poursuivent », a-t-il indiqué.

Poursuivant, Dahirou Sant-Anna a fait savoir que les détails sur ces procédures seront divulgués au moment opportun. « Lorsque le moment viendra, le Bureau du Procureur ne manquera pas de communiquer sur ce qu’il faut », a-t-il ajouté avant d’en appeler à une collaboration des autorités d’Abidjan.

« Nous nous attendons le moment venu à ce que le gouvernement ivoirien s’assure de la remise des personnes », a-t-il poursuivi. Au cours de cet échange, le Bureau du Procureur n’a pas manqué de réitérer son appel à un transfèrement de l’ex-Première dame, Simone Gbagbo sous le coup d’un mandat d’arrêt de la Cour.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment