07222018Headline:

Présidence de la République: Le president Ouattara va remanier son gouvernement

Le président de la République, Alassane Ouattara, sera contraint, les semaines à venir, de retoucher l’équipe gouvernementale. La désignation du ministre de l’Industrie et des Mines, Jean-Claude Brou, comme le nouveau président de la Commission de la Cedeao, en remplacement du Béninois Marcel de Souza, en sera la cause. Étant donné que le nouveau président de la Commission doit siéger à Abuja, au Nigeria, il va s’en dire qu’il ne pourra plus assumer la fonction de ministre. Du moins, c’est ce que pense un membre du cabinet du président de la République, joint par téléphone, samedi 16 décembre 2017. « Jean-Claude Brou doit prendre fonction en mars », relève notre interlocuteur. « Il fait partie des hommes de confiance du chef de l’État. C’est un poste stratégique dans la sous-région et on ne le confie qu’à une personne de confiance. Le président de la Commission a rang de Premier ministre », signifie-t-il.

Le mandat de Marcel De Souza, qui occupait la présidence de la commission de la Cedeao, devait prendre fin en février 2018. Il a donc quelques semaines pour faire ses bagages et partir. Ce temps laissera une marge de manœuvre au numéro 1 ivoirien de trouver quelqu’un à la place de son ministre de l’Industrie et des Mines.

Jean-Claude Brou sera-t-il le seul à partir ou Ouattara profitera-t-il de l’occasion pour retoucher un peu plus son équipe ? La dernière interrogation est d’autant plus légitime qu’elle se pose au moment où au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), notamment au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), la question du parti unifié divise. Des voix comme celle de Jean-Louis Billon, porte-parole du vieux parti, ne veulent pas en entendre parler. Elles refusent ”la disparition du Pdci” au profit d’un parti unifié. Le secrétaire exécutif du Pdci, Maurice Kakou Guikahué, a engagé une campagne politique pour une candidature d’un cadre du Pdci en 2020, prenant, en quelque sorte, le contre-pied de la volonté du président Ouattara qui estime que ”le meilleur d’entre les houphouétistes lui succédera”. La mise sur pied du comité de haut niveau pour réfléchir sur le parti unifié semble avoir ravivé la colère de certains cadres du Pdci, qui y voient une manœuvre pour ”effacer leur parti”. Alassane Ouattara, qui n’apprécierait pas cette cacophonie au sein du parti allié, pourrait profiter de l’occasion pour faire quelques petits réglages, assure-t-on au sein de son entourage. La nomination de Jean-Claude Brou lui offre, sur un plateau d’or, l’occasion d’agir.

Y.DOUMBIA  

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment