03252017Headline:

Présidentielle 2015 :Ce que Amnesty International dit au regime à propos des arrestations d’opposants

prise-d-otage-abidjan

A vingt jours de la présidentielle,Amnesty International  a dans un communiqué de presse dont copie est parvenue à KOACI, invité le pouvoir ivoirien à mettre fin aux arrestations des membres de l’opposition.

« La Côte d’Ivoire doit mettre fin à la vague d’arrestations arbitraires d’opposants politiques et au recours à toute forme de mauvais traitements, a déclaré l’ONG dans le document.

Selon François Patuel, chercheur pour l’Afrique occidentale pour le compte de l’organisation des droits de l’homme, les arrestations des opposants, créent un climat de peur à l’approche du scrutin prévu pour le 25 octobre prochain.

« « Les récurrentes arrestations et détentions arbitraires d’opposants politiques créent un climat de peur qui compromet l’exercice de la liberté d’expression et de réunion pacifique en Côte d’Ivoire», a indiqué ce dernier.

Il a aussi souligné que le régime ne devrait pas utiliser les violences politiques et intercommunautaires pour empêcher les rassemblements de la CNC. Il a invité les autorités à identifier les auteurs de ses violences et les traduire en justice.

«La Côte d’Ivoire ne doit pas utiliser les violences politiques et inter-communautaires comme prétexte pour restreindre la liberté de réunion pacifique et procéder à des arrestations arbitraires d’opposants», a déclaré François Patuel, avant d’ajouter.

«Les autorités doivent s’assurer que les auteurs de ces violences soient identifiés à la suite d’une enquête indépendante et traduits en justice par le biais d’un procès équitable ».

Pour rappel, suite à la validation de la candidature de Ouattara par le conseil constitutionnel, des opposants à cette décision ont manifesté dans les différentes localités du pays. Plusieurs d’entre eux ont été arrêtés pour troubles à l’ordre public.

La principale Coalition de l’opposition (CNC) annonce un nouveau rassemblement pour le mercredi à la place Ficgayo de Yopougon.

Un meeting qui risque de ne se pas tenir, car les autorités municipales s’y opposent farouchement.

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment