10212017Headline:

Présidentielle 2015 / Claude Sikabi : « Et si Bédié livrait Ouattara à la sanction populaire -Bédié ne parle plus …»

bedie ala

« Je rendrai ce pays ingouvernable » et depuis décembre 1999 la Côte d’Ivoire est ingouvernable. Et depuis Bédié et la majorité silencieuse ne pensent qu’à une chose, se venger d’Alassane.

Les Ivoiriens savent que le Président Bédié est rempli de haine. Depuis son retour d’exil, il ne parle plus avec tous ceux qui ont voulu tourner la page Bédié en répondant à l’appel des militants du PDCI-RDA en se présentant aux élections de 2000 ou en contestant la présidence du parti. Il en est de même de s’être rapproché du Président Laurent Gbagbo. Ce sont des faits connus des Ivoiriens, Bédié ne parle plus à certains de ses amis.

Alors comment comprendre qu’au moment où tous les Ivoiriens s’attendait à le voir attaquer de front Ouattara, Bédié les a pris à contrepied ? Il s’est rendu compte qu’il ne pouvait absolument rien contre son jeune frère ADO. Il savait comme tant d’autres Ivoiriens qu’il allait y laisser sa peau sinon ces intérêts. A moins que ce ne soit ceux de ses enfants qui perdraient leur traitement privilégie avec de ADO. Comme chacun le sait, le chantage est un art pour ce régime.

Bédié comme tous les autres Chefs de parti, connait les points faibles d’ADO en particulier son inéligibilité, la haine tenace que lui voue le peuple ainsi que son rôle dans la déstabilisation de la Côte d’Ivoire qui reste collé à son image.

Bédié espérait prendre sa revanche sur Ouattara et Gbagbo en sortant vainqueur de la première élection post-électorale : c’est ainsi qu’il adhéra au RHDP convaincu qu’ADO n’irait pas au deuxième tour, ce qui n’était pas faux. Seulement, il n’avait pas mis Sarkozy dans le scenario du dénouement de la crise. ADO, connaissant son grand frère rancunier prévoyait l’imprévisible.

Bédié forclos pour les élections de 2015 ? La métropole lui a demandé de ne pas insister. C’était jouable s’il était candidat. Gbagbo étant à la CPI, la majorité des Ivoiriens détestent Ouattara, et Ouattara le sait. Alors que restait-il à Bédié qui nourrissait toujours dans le secret de se venger de l’humiliation que lui ont infligé tous ceux qui ont directement ou indirectement participé au coup d’État de 1999 ? Le Président Gbagbo à la CPI, le Général Guei décédé, Seul restait ADO qui voulait par tous les moyens faire un deuxième mandat au mépris de la constitution.

ADO le mal aimé qui ne voulait pas vivre l’humiliation que lui réservaient les ivoiriens au deuxième tour des prochaines élections, allait comme à son habitude, ȧ l’aide de chantage, demander ȧ Bédié de faire encore un effort. Ainsi Bédié allait-il nous surprendre avec son fameux Appel de Daoukro qui demandait le soutien du RHDP à la candidature unique, celle de son jeune frère de Dimbokro. Il n’était nullement surpris des réactions des ivoiriens qui voulaient comprendre la raison d’une telle décision?

Deux raisons a cela. D’abord, personne au PDCI RDA ne serait président de la Côte d’Ivoire de son vivant; et ensuite, il aurait sa vengeance par procuration.

Il sait que les Ivoiriens dans leur majorité veulent en découdre avec l’usurpateur ADO depuis la crise post-électorale. Il sait aussi que ses propres Lieutenants et l’électorat PDCI RDA sont contre l’appel. Les réactions pendant les tournées d’explications étaient un excellent baromètre pour voir les premiers signes de son plan de vengeance.

Finalement, Bédié et les irréductibles n’ont-ils pas les mêmes objectifs : se venger, venger le Parti et venger la Cote d’Ivoire ? Sinon comment comprendre ce volteface entre le moment il se plaignait de vol lors des dernières élections et ce soutien en grande pompe a celui-là même qui l’a volé ?

Henri Konan BEDIE n’est pas surnommée le SPHINX DE DAOUKRO pour rien. Il est un fin connaisseur de la politique ivoirienne qu’il pratique depuis l’âge de vingt-cinq ans sinon plutôt. Il se pourrait que tout soit un coup planifié. Voilà pourquoi il a quitté le champ d’action pour se retirer en France pour des raisons de santé nous dit-on. C’est comme si en bon chef d’orchestre, il avait fini de jouer sa partition.

Il est revenu précipitamment mettre au pas ceux qui veulent faire dérailler son plan ; il reviendra surement en France se reposer.

Il laisse aux autres et en particulier au peuple ivoirien, le soin de prendre la relève et finir cette noble besogne. N’est-ce pas ce que la CNC dirigée par ceux qu’on a appelé les irréductibles du PDCI et le PFI, les autres partis politiques et la société civile sont entrain de faire !

L’AVENIR TRES PROCHE NOUS LE DIRA.

ALLONS SEULEMENT.

Claude Sikabi

Coordonnateur Europe du Candidat KKB.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment