07282017Headline:

Présidentielle 2017: Macron, Le Pen, Mélenchon en meeting, ils dévoile leur programme, au cœur duquel le sujet de la femme, voir…..

Les droits des femmes sont-ils au cœur des programmes des candidats à la présidentielle 2017 ? Benoît Hamon s’est très clairement positionné en faveur des Françaises avec pas moins de 9 propositions les concernant exclusivement. Peut-on dire la même chose d’Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ?

Les trois candidats à la présidentielle étaient tous en meeting le week-end du samedi 4 et dimanche 5 février 2017. Le fondateur du mouvement “En Marche !” a exposé quelques mesures lors de son discours à Lyon, préférant divulguer l’intégralité de son programme à la mi-février tandis que Marine Le Pen, elle-aussi dans le Rhône, a présenté ses 144 mesures de campagne. Enfin, Jean-Luc Mélenchon s’est dédoublé durant le week-end pour deux discours simultanés dans lesquels il n’a parlé ni d’égalité, ni de parité.

Emmanuel Macron : la parité, rien que la parité

L’ancien ministre de François Hollande cultive le mystère autour de son programme. Au Palais des sports de Lyon, Emmanuel Macron n’a pas énoncé de grandes mesures concernant l’égalité femmes/hommes, préférant se concentrer sur des thématiques plus larges.

Le fondateur de “En Marche !” a cependant utilisé un exemple sur l’IVG pour illustrer l’importance de dépasser le clivage droite/gauche : c’est notamment grâce au rassemblement des deux camps que la loi de Simone Veil sur l’avortement a pu être votée, a-t-il souligné.

“Aujourd’hui, gauche et droite sont divisés en leur sein sur des questions fondamentales : la croissance, le travail, les inégalités, la laïcité, le rôle de l’état ou l’Europe”, a précisé le candidat ni de droite, ni de gauche. Lors de son discours, Emmanuel Macron s’est également attardé sur la problématique de la parité en politique. Les élections législatives de juin 2017 en ligne de mire, il a indiqué souhaiter que les candidatures de son mouvement soient placées sous le signe de la parité et de l’exemplarité.

“Aucun candidat ne sera investi pour “En Marche !” avec un casier judiciaire ou des peines d’inéligibilité. Je souhaite aussi qu’au moins la moitié de nos candidats puissent être des femmes“, a-t-il averti.

Marine Le Pen : la lutte contre l’islamisme comme défense des droits des femmes

La candidate du Front national est entrée en campagne pour la présidentielle 2017. Slogan, clip, engagements… Marine Le Pen tente de paraître moins clivante que son père, selon Alba Ventura, éditorialiste de RTL.

Par exemple, parmi les 144 engagements publiés par la présidente du parti d’extrême-droite, on ne parle plus de l’abrogation du mariage pour tous mais du “remplacement des dispositions” de la loi Taubira, analyse-t-elle.

Côté droits des femmes, Marine Le Pen affirme vouloir “lutter contre l’islamisme” (parce que, selon la candidate, il “fait reculer leurs libertés fondamentales”), “mettre en place un plan national pour l’égalité salariale femme/homme” et “lutter contre la précarité professionnelle et sociale.”

Plus largement, la députée européenne explique souhaiter “rétablir l’égalité réelle et la méritocratie en refusant le principe de ‘discrimination positive'” et, enfin, “rétablir une véritable égalité des chances en retrouvant la voie de la méritocratie républicaine”.

Jean-Luc Mélenchon : une VIème République pour plus d’égalité

Les deux Jean-Luc Mélenchon (le vrai et son hologramme) étaient à Lyon et Aubervilliers dimanche 5 février pour parler de son programme et critiquer celui d’Emmanuel Macron, notamment. Dans son discours, le candidat de la France insoumise n’a pas parlé d’égalité ni de parité. Ces problématiques sont cependant bien évoquées dans le programme du candidat, mis en ligne sur son site. La proposition de Jean-Luc Mélenchon de passer à la VIème République contient un volet sur “l’égalité femme-homme”. 

Une nouvelle République permettra à Jean-Luc Mélenchon de constitutionnaliser de nouveaux droits comme celui de “disposer de soi et de son corps”. Cela inclut, pour le député européen, membre du Front de gauche, la liberté de conscience, le droit à l’avortement libre et le droit à mourir dans la dignité.

Le candidat prévoit également plusieurs mesures concernant les femmes. Jean-Luc Mélenchon souhaite par exemples “accorder le droit à la procréation médicalement assistée, refuser la gestation pour autrui et la marchandisation du corps”, allant jusqu’à proposer d’abolir la prostitution.

Il souhaite également “assurer l’égalité de salaire entre femmes et hommes“, “renforcer la loi contre les violences faites aux femmes” et, enfin, “instaurer une loi de lutte contre le sexisme“.

RTL

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment