07202017Headline:

Présidentielle 2020: Déjà, Guillaume Soro pêche dans le camp des pro-Gbagbo pour son élection

Présenté comme l’un des potentiels candidats à la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire, le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro ratisse large pour atteindre son ambition de succéder à Alassane Ouattara.

Président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro est assurément l’un des potentiels candidats à la succession d’Alassane Ouattara en 2020. Le chef du parlement qui depuis plusieurs années se prépare à cette échéance tente d’étendre sa toile sur l’ensemble du paysage politique ivoirien.

Membre de la direction du Rassemblement des Républicains (RDR), le natif de Kofiplé dans le département de Ferkéssédougou est loin de faire l’unanimité au sein du parti d’Alassane Ouattara. Plusieurs sources proches de la Rue Lepic, siège du parti présidentiel indiquent qu’il n’a pas les faveurs de certains hauts placés du RDR dont le très influent Amadou Gon Coulibaly.

Face à cette situation, le député de Ferkéssédougou qui peut cependant se targuer de jouir d’une excellente côte de popularité au sein de la base du RDR, notamment chez les jeunes du parti a décidé de scruter d’autres horizons. L’ex-chef rebelle veut gratter quelques soutiens au sein de l’actuelle opposition ivoirienne qu’il connait bien pour avoir été proche durant ses années estudiantines de Laurent Gbagbo et son Front populaire ivoirien (FPI).

Pour cette entreprise qui parait difficile vu le passif entre les deux parties, Guillaume Soro a, semble-t-il décidé de jouer à fond la carte de la réconciliation comme pour inviter les partisans de l’ancien président ivoirien à « effacer » l’épisode de la rébellion armée qui a fortement contribué à la chute de leur champion.

Ainsi, depuis sa dernière intervention à l’Assemblée nationale, Soro et ses fidèles ne cessent de parler de réconciliation. Comme pour mieux véhiculer cette idée, un E-book (livre numérique) qui propose l’analyse de son discours fait par divers experts est disponible depuis quelques jours en téléchargement libre. Proche conseiller de l’ancien Premier ministre ivoirien, Franklin Nyamsi a également rencontré vendredi dernier à Paris Alain Toussaint, ancien Conseiller à la Communication de Laurent Gbagbo.

« Placée sous le signe de la mise en œuvre de la mission de Pardon et de Réconciliation nationale prônée par le Chef du Parlement Ivoirien, cette rencontre fraternelle est pleine de promesses pour la consolidation du vivre-ensemble en Côte d’Ivoire et l’enracinement de la démocratie.Pendant quatre heures d’horloge, les deux hommes ont procédé à un large tour d’horizon des sujets de l’heure. Les résultats de cette entrevue historique ne tarderont pas à se constater », fait savoir le site web du PAN relativement à cette rencontre.

Du côté du Front populaire ivoirien, on ne semble pas véritablement surpris par ce rapprochement. « Soro est un véritable homme de gauche. A vrai dire, je suis convaincu qu’il n’aurait aucun problème à ce que le président Gbagbo et le ministre Blé (Blé Goudé) soient remis en liberté. Même si un rapprochement parait difficile, je ne suis pas étonné qu’en coulisses, ça s’active dans ce sens, », a indiqué à Linfodrome un membre de l’ancienne direction de la jeunesse du FPI pro-Sangaré.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment