09222018Headline:

Présidentielle 2020: Laurent Gbagbo candidat

A deux ans de la présidentielle, les lignes bougent au Front populaire ivoirien (FPI). L’ail rigide du parti prépare son prochain congrès en vue de désigner un candidat pour 2020. Laurent Gbagbo, l’ex-chef d’Etat ivoirien, bien incarcéré par la CPI, devrait vraisemblablement être le candidat du FPI pour la prochaine élection présidentielle.

En dépit de son incarcération à La Haye depuis bientôt 7 ans, Laurent Gbagbo demeure au cœur de la politique ivoirienne. L’éloignement de l’ancien président ivoirien de la Côte d’Ivoire n’a nullement empêché les incessantes visites d’Ivoiriens de tous bords et autres Africains qui vont se ressourcer auprès du plus célèbre prisonnier de la Cour pénale internationale (CPI). C’est donc à juste titre que les militants du Front populaire ivoirien (FPI) tendance Aboudramane Sangaré place le fondateur dudit parti au cœur de leur politique.

En effet, les « Gbagbo ou rien » prépare activement leur 4e Congrès ordinaire pour les 3 et 4 août prochains. L’organisation de ce congrès est plein de symboles, d’autant plus qu’il aura lieu à Moossou près de Grand-Bassam, localité dont est issue l’ancienne première dame Simone Ehivet Gbagbo, qui purge une peine de 20 ans de réclusion à Abidjan pour atteinte à la sûreté de l’Etat.

Par ailleurs, la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidence du parti a été déposée par son ancien directeur de protocole, l’Ambassadeur Boubacar Koné. Cette candidature reste dans la droite ligne de celle entérinée par le congrès de Mama d’avril 2015 qui a exacerbé la fracture au sein de l’ancien parti au pouvoir. La tendance dirigée par Pascal Affi N’Guessan et celle d’Aboudramane Sangaré ont jusque-là du mal à accorder leurs violons pour aller en rang serré aux prochaines élections.

La présidentielle de 2020 approche à grands pas, et les différentes formations politiques ivoiriennes se mettent en ordre de bataille pour placer leurs candidats en pole position. Après plusieurs années de boycott, la coalition « Ensemble pour la démocratie et la souveraineté » (EDS) entend y prendre part. Après le congrès d’août prochain, Laurent Gbagbo (73 ans) pourrait être porté candidat à ce scrutin dans la mesure où la limitation d’âge a été levée par la nouvelle Constitution ivoirienne.

Cependant, l’ancien président ivoirien est incarcéré à la prison de Scheveningen, dans la banlieue de La Haye. Ses partisans gardent toutefois l’espoir, car les jugent de la CPI viennent d’autoriser les avocats de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé à plaider l’acquittement de leurs clients. Le verdict de cette requête sera rendu en septembre prochain.

 

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment