12102018Headline:

Présidentielle 2020: Maurice Kakou, Guikahué, depuis Attiégouakro “le Pdci a plein de candidats”…

En mission dans le district autonome de Yamoussoukro en vue de superviser les opérations de révision du listing électoral pour le compte du Pdci-Rda, Maurice Kakou Guikahué a rencontré les militants du ‘‘vieux parti’’ à Attiégouakro.

Dans son intervention, le secrétaire exécutif en chef du Pdci a tenu à saluer la grande mobilisation et l’engouement des uns et des autres autour de l’enrôlement qui, selon lui, constitue le fondement de la victoire à des élections. Poursuivant son adresse, l’hôte de Kouadio N’Guessan Gaspard (le délégué départemental Pdci d’Attiégouakro) a fait le compte rendu du Bureau Politique (Bp) tenu le dimanche 17 juin 2017 à Abidjan, non sans expliquer les motivations profondes des décisions prises à cette occasion.

A lire aussi:Enrôlement électoral / Depuis Bouaflé, Guikahué plaide pour une rallonge d’une semaine

Aussi le proche collaborateur du président Henri Konan Bédié a-t-il invité les militants et sympathisants à demeurer sereins et surtout à l’écoute de la haute direction de leur parti, en ce qui concerne le choix du futur candidat à la présidentielle de 2020. «Souvent, on nous dit qui sera le candidat du Pdci-Rda en 2020? Ne soyez pas pressés. Car pour construire une maison, on commence toujours par la fondation et non par la toiture. Je vous demande de vous faire enrôler massivement sur la liste électorale. Lorsqu’on est mobilisé et lorsqu’on s’est massivement fait enrôler, on trouvera le candidat idéal. Si Bédié nous présente un mouton Pdci pour être candidat à l’élection présidentielle, on le vote», a fait savoir Maurice Kakou Guikahué, sous des acclamations nourries.

«Oubliez ces histoires de qui sera le candidat du Pdci-Rda en 2020 ? Parce que les potentiels candidats Pdci, il y en a beaucoup. Le Pdci a plein de candidats, à commencer par Bédié lui-même. Le président Bédié peut faire quatre-vingt-dix candidats Pdci, à lui seul. Les cadres Pdci pour être candidats, on en a plein. Donc ce n’est pas candidat qu’on cherche. Le moment venu, Bédié va nous donner le candidat qu’il faut et on va le voter», a martelé le numéro 2 du plus vieux parti politique Ivoirien. Toujours dans son exposé, le patron du secrétariat exécutif a rappelé le contenu de ‘‘l’appel de Daoukro’’ et les sacrifices qui ont été faits par le Pdci-Rda dans le cadre de cet appel, avec, à la clé, l’alternance politique en sa faveur en 2020. «Nous restons toujours dans le Rhdp. Mais pour le parti unifié, ce sera après 2020. Pour l’instant, on ne parle pas de parti unifié, on parle de l’élection présidentielle de 2020. Lorsqu’on va finir la présidentielle, le dossier de parti unifié va revenir. En 2010, le Pdci a donné mouton au Rdr, en 2015, Pdci a donné bœuf au Rdr. Le Pdci attend le bœuf de sacrifice du Rdr, en 2020. On a fait notre part de sacrifice, on attend aussi que le Rdr fasse sa part de sacrifice. C’est ce qui est la vérité», a dû insister l’orateur. Avant de réaffirmer la position actuelle du Pdci, s’agissant de la reconquête du pouvoir d’Etat lors de l’élection présidentielle à venir. «En 2020, le Pdci aura un candidat et le Pdci doit revenir au pouvoir. Aujourd’hui, la voie est dégagée pour préparer la présidentielle», a formellement souligné Maurice Kakou Guikahué, sous des ovations nourries de l’assemblée.

Non sans inviter les militants et sympathisants du Pdci à redoubler de vigilance. «En 2010, le Pdci-Rda n’a pas été vigilant», s’est convaincu Kakou Guikahué, sans plus de détail. A en croire le secrétaire exécutif en chef, le report du 13e congrès ordinaire par le récent Bureau politique, ainsi que la prorogation des mandats des différentes instances du parti se justifient par le fait qu’il faut se donner le temps de préparer, en toute quiétude, la prochaine présidentielle. Situant le cadre de la rencontre, N’Guessan Kouadio Gaspard Jean-Michel, en sa qualité de délégué départemental d’Attiégouakro, a souhaité la traditionnelle bienvenue au numéro 2 du Pdci-Rda, tout en exprimant, au nom de tous, la joie de le recevoir. «Attiégouakro est et demeurera un bastion imprenable du Pdci. Commandez et nous exécuterons», a dit le délégué qui avait à ses côtés Marius Konan, le député de cette localité.

 

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment