12172018Headline:

Présidentielle 2020: Pour la conquête du pouvoir, “il n’y a aucune peur” assure Adama Bictogo.

Le congrès constitutif du parti unifié, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) prévu le 26 janvier 2019, “est le début de la campagne” de la coalition au pouvoir pour la présidentielle 2020, a affirmé le président du comité d’organisation Adama Bictogo, lors d’une conférence de presse.
Ce congres “est le début de la campagne 2020”, a indiqué M. Bictogo, en présence de plusieurs cadres, membres du comité d’organisation, dont le ministre Konaté Sidki, un proche du président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro.

Pour lui, ce sera “la finale de la clarification” au sein du RHDP.

Ce congrès intervient six mois après l’assemblée constitutive du RHDP, après une période transitoire avant la fusion des partis politiques qui a été ramenée de “3 à 6” mois contre 12 à 18 initialement.

A l’issue de ce congrès “tous les partis existants juridiquement ne vont plus exister”. Il y aura “qu’un seul parti” politique pour la conquête du pouvoir en 2020.

“Il n’y a aucune peur du lendemain”, a assuré Adama Bictogo, l’un des vice-présidents du rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), au sujet de la viabilité de cette alliance.

Le “basculement du RDR “n’est pas une perte” mais une “victoire” et “l’aboutissement d’un combat”, a pour sa part ajouté la ministre Anne Ouloto, vice-présidente du comité d’organisation qui co-animait la conférence de presse.

Quatre-vingt mille personnes sont attendues à ce congrès constitutif du parti unifié.

Concernant la présence de M. Soro à qui l’on prête des ambitions présidentielles, à ce congrès, et une rencontre annoncée entre le président de l’Assemblée nationale et le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Henri Konan Bédié dont la formation s’est retirée du RHDP, Adama Bictogo s’est refusé à tout commentaire.

“Si vous êtes président de l’Assemblée et que vous n’adhérez pas au RHDP, bien avant qu’on vous demande de partir, déposez le tablier”, a expliqué M.Bictogo, arguant qu’”on ne peut pas tricher en permanence” avec le peuple.

Lundi, l’un des porte-paroles de la coalition au pouvoir, Touré Mamadou avait fait savoir que M. Soro, vice-président du RDR, “jusqu’à preuve du contraire n’a pas encore dit au président Alassane Ouattara qu’il avait un problème avec son engagement au niveau du RDR”.

En réaction à des propos, Félicien Sekongo, un conseiller du président de l’Assemblée nationale a affirmé que M.Soro, “n’a pas à discuter de son engagement’’ au sein du RDR avec M.Ouattara (président d’honneur) mais avec la présidente Dagri Diabaté.

Fin octobre, le PDCI s’est retiré du RHDP. M. Bédié avait annoncé pour “bientôt”, la mise en place d’une nouvelle plateforme des partis politiques qui “partagent la vision d’une Côte d’Ivoire réconciliée”.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment